«Le Plan National des Déchets Ménagers, doté de 40 MMDH, a été conçu avec l’idée que les déchets ne sont pas des ressources qui peuvent être revalorisés mais des ordures dont il faut se débarrasser». C’est autour de ce constat que s’articule la vision de l’Association des Enseignants des Sciences de la Vie et de la Terre-Maroc (AESVT) sur le modèle de gestion des déchets jusque là adopté au Maroc. Selon l’Association, ce modèle favorise davantage l’enfouissement que le recyclage des déchets. Les détails avec le président, Abderrahim Ksiri.

DERNIÈRES VIDÉOS »

Newsletter :

Version desktop
Copyright © 2018 LEMATIN.ma