Sports

Disputant, mardi, la finale du 100 mètres papillon du Championnat d’Afrique de natation qui se déroule en Algérie, le nageur marocain Yusuf Tibazi s’est vu retirer la médaille d’or de cette catégorie, alors qu’il a terminé en tête de la course ! Évoquant une erreur de chronométrage, les organisateurs du championnat ont jugé bon d’attribuer le métal précieux à l’Égyptien Samy Mohammed, provoquant l’étonnement de la délégation marocaine.

Ce n’est pas la première fois qu’un athlète marocain se voit retirer une médaille dans une compétition internationale qui se déroule en Algérie. Déjà, lors des Jeux africains de la jeunesse qui se sont aussi tenus à Alger, l’équipe marocaine de cyclisme a été privée de la médaille d’or du contre-la-montre à cause d’une erreur «d’arbitrage et de chrono». Mardi, le nageur marocain Yusuf Tibazi a également été victime du chronométrage à l’algérienne. Il a en effet disputé la finale du 100 mètres papillon et a terminé en tête de la course avec un chrono de 54s 20/100, devant les nageurs sud-africain et égyptien.

Les juges de la compétition ont soudainement décidé de retirer la médaille au Marocain en évoquant «une défaillance du chronométrage électronique», et ont offert la victoire au nageur de la sélection égyptienne qui, lui, a terminé troisième ! La fédération Royale marocaine de natation a affiché son mécontentant sur sa page Facebook : «Du jamais vu ! On nous prive d'une médaille d'or de force, soi-disant à cause du chronométrage électronique défaillant, alors que la bande magnétique du chrono mentionnait notre nageur en premier. Et par qui ? Par le président de la Cana et le directeur de la compétition», peut-on lire sur la page de la FRMN. Une décision injuste qui soulève de nombreuses interrogations sur la capacité de l’Algérie à organiser de grands événements sportifs, mais surtout sur l’impartialité des juges algériens lorsqu’il s’agit d’athlètes marocains. 

Articles similaires

Newsletter :

Version desktop
Copyright © 2018 LEMATIN.ma