Monde

La ministre espagnole de la Santé, Carmen Montón, a annoncé mardi soir avoir présenté sa démission au président du gouvernement, suite aux informations publiées dans la presse sur son éventuelle obtention frauduleuse d’un master à l’Université Rey Juan Carlos de Madrid.

Des médias ont révélé une possible manipulation des notes de Carmen Montón pour obtenir ce diplôme de master en 2011.

S’exprimant lors d’une conférence de presse à Madrid, Carmen Montón a assuré qu’elle n’a commis aucune irrégularité dans l’obtention de son Master en 2011, soulignant qu’elle a présenté sa démission afin que son cas n’ait pas d’influence sur le gouvernement de Pedro Sanchez.

«Je suis ravie et fière que le président du gouvernement, Pedro Sanchez, ait compté avec moi dans son cabinet», a-t-elle ajouté.

Carmen Montón a affirmé qu’elle a fourni toutes les explications nécessaires dès les premières heures ayant suivi la publication d’informations sur de possibles irrégularités dans l’obtention de son master.

Il s’agit du deuxième cas de démission d’un membre du gouvernement socialiste, arrivé au pouvoir en juin dernier après l’adoption de la motion de censure contre l’ex-exécutif du Parti Populaire (PP).

En effet, l’ex-ministre de la Culture, Maxim Huerta, avait démissionné, une semaine seulement après sa nomination, suite à des révélations sur ses déboires passés avec le fisc.

Des révélations de la presse espagnole sur une éventuelle fraude fiscale commise par le passé avaient poussé M. Huerta à la démission. 

Articles similaires

Newsletter :

Version desktop
Copyright © 2018 LEMATIN.ma