Monde

Les New Yorkais, à l'instar de leurs compatriotes à travers l’Amérique, ont commémoré mardi dans la tristesse le 17è anniversaire des attentats terroristes du 11 septembre 2001, évènement tragique de l’histoire récente des Etats-Unis.

La ville de New York a payé le plus gros prix de ces attaques meurtrières qui ont notamment ciblé les deux tours jumelles du World Trade Center, symbole de la puissance économique et financière de la ville et des Etats-Unis, et fait au total près de 3.000 morts.

A Manhattan, une minute de silence a ainsi été observée à 08H46 du matin, heure à laquelle le premier avion détourné par les pirates de l’air s’était écrasé contre la Tour Nord du World Trade Center. Une autre minute de silence a aussi été observée à 09H59, heure à laquelle la Tour Sud s'était effondrée.
Dans le district financier, dans le bas Manhattan, qui grouille habituellement de mouvement en début de semaine, la vie semble s’être arrêtée ce mardi matin le temps d’une minute pour commémorer la mémoire des centaines de victimes qui ont péri, il y a 17 ans, dans cet endroit précis dans des conditions effroyables.
Au mémorial du 11 septembre, au pied de la Freedom Tower, plus haut gratte-ciel de New York érigé à l’endroit des tours jumelles du World Trade Center (WTC), une cérémonie solennelle a eu lieu en présence des membres des familles des victimes, qui ont procédé à la traditionnelle lecture des noms des 2.983 hommes, femmes et enfants tués dans les attaques qui ont visé le WTC à New York, le siège du Pentagon à Washington, l’avion détourné du vol 93 qui s’est écrasé en Pennsylvanie, et l’attentat à la Bombe contre le WTC en 1993.
 

Articles similaires

Newsletter :

Version desktop
Copyright © 2018 LEMATIN.ma