Régions

Quelque 157 étudiants issus des provinces du Sud ont bénéficié du programme «Bourses d'Excellence» initié, depuis 2014, par la Fondation Phosboucraa au profit des meilleurs bacheliers de ces régions.
Le programme, le premier du genre dédié aux bacheliers originaires des trois régions du sud du Royaume, vise à favoriser l’excellence académique et à contribuer à l’Émergence d’une élite régionale prête à relever les défis de demain.
Cette initiative est conçue en partenariat avec la Fondation marocaine de l’étudiant (FME), avec le soutien du ministère de l’Education nationale, de la formation professionnelle, de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, a indiqué Hajbouha Zoubeir, présidente de la Fondation Phosboucraa, lors d’une cérémonie organisée samedi à Laâyoune pour célébrer les bénéficiaires des «Bourses d’Excellence».
À ce propos, elle a expliqué que le programme «donne à ses bénéficiaires l’opportunité d’accéder à des parcours d’excellence et de rejoindre les plus grandes écoles nationales et internationales en leur offrant des conditions d’accompagnement exceptionnelles».

«Bourses d’Excellence» garantit des conditions «de qualité et un cadre unique», a souligné Mme Zoubeir, faisant savoir que «l’offre inclut une bourse de vie mensuelle et ce durant toute la durée des études, une aide au logement, l’octroi d’un ordinateur portable, une couverture maladie, les frais de transport et de concours aux grandes écoles françaises, un programme de coaching, ainsi qu’un accompagnement linguistique et du tutorat».
Octroyées sur la base de l’excellence académique et de critères socio-économiques, «ces bourses ont bénéficié à 157 étudiants, dont 75% se sont engagés dans des établissements publics d’excellence dans des parcours variés», a fait remarquer la présidente la Fondation Phosboucraa.
Elle a cité l’ingénierie, le management, la médecine, l’architecture, la science sociale et droit, les sciences techniques, en plus des écoles préparatoires aux grandes écoles.
«Qu’ils soient originaires de Laâyoune, Oued 
Eddahab, Sidi Ifni, Tan Tan, Tarfaya, Aousserd, Assa Zag, Es-smara, Boujdour ou Dakhla, les 157 bénéficiaires, dont 60% des filles, portent tous haut et fort le défi de l’excellence des régions du sud», a-t-elle ajouté.
Depuis son lancement, le programme révèle des talents exceptionnels, sachant que «les deux promotions 2017 et 2018 ont offert aux régions du Sud leur premier boursier admis pour une double diplomation à l’École polytechnique X de l’université Paris-Saclay et le premier boursier classé 1er au concours national commun filière PSI», a déclaré à la MAP Hamid Benlafdil, président de la FME.
S’y ajoutent «le premier dentiste diplômé, ayant consacré sa thèse à une étude épidémiologique dans la province de Laâyoune, et enfin une première boursière ayant effectué un semestre d’échange en Corée du Sud», a-t-il poursuivi.
La Fondation, en partenariat avec la FME, continue de soutenir les bénéficiaires de son programme de bourses d’excellence jusqu’en 2022, date de sortie des derniers lauréats notamment ceux au long cursus académique comme celui de la médecine. 

Articles similaires

Newsletter :

Version desktop
Copyright © 2018 LEMATIN.ma