Culture

Le Concours de films courts «Ana Maghribi(a)» revient dans sa cinquième édition, avec comme président du jury Hicham Lasri. La date limite de participation a été arrêtée, par l’Institut français du Maroc et son partenaire Orange, au 3 octobre, invitant tous les moins de 30 ans à déposer leur vidéo sur le site www.concoursanamaghribi.org. La cérémonie de remise des Prix se déroulera au cours du Festival du film français, du 11 au 14 octobre prochain.

Une belle opportunité pour beaucoup de jeunes talentueux et passionnés du septième art de s’exprimer et d’expérimenter leur savoir cinématographique devant un jury compétent, présidé par le réalisateur Hicham Lasri, qui sera accompagné par l’acteur Omar Lotfi, la productrice Loubna El Hark, le directeur général d’Orange, Yves Gauthier, et le directeur général du studio créatif Jawjab, Youssef Ziraoui. Ce jury aura ainsi pour tâche de départager les films en lice, au nombre de plus en plus important d’année en année. Un constat que les organisateurs soulignent à chaque édition et dont ils sont très fiers.

Le président du jury Hicham Lasri trouve aussi que l’idée est très porteuse et permettra de dénicher plusieurs talents dans le cinéma. «Cette invitation a été la bienvenue parce qu’elle va dans le sens de la démarche de mes activités annuelles. Car moi-même je consacre 20% de mon temps à faire des master class, des rencontres avec des jeunes pour parler septième Art… Donc, donner aux jeunes un territoire, qui est le web, où ils peuvent s’exprimer, est une très bonne chose. D’ailleurs, tous les web que j’ai faits vont dans ce sens. L’idée de donner la liberté aux jeunes pour s’exprimer ne peut qu’être porteuse. Par exemple, quand on fait un marathon, on part avec un grand nombre de participants pour ne retenir que les premiers arrivants. C’est le même cas pour ce concours : ce sont les meilleures vidéos qui seront retenues par le jury. Et ce sera pour nous de nouveaux jeunes talents à qui a été donnée la possibilité de s’exprimer et d’extérioriser leur imaginaire créatif, leurs émotions et leurs points de vue sur une certaine thématique. C’est cette mentalité de liberté qu’on doit inculquer à nos jeunes», précise le réalisateur et président du jury Hicham Lasri.

À cet effet, les organisateurs ont opté, pour cette édition, pour la thématique «Rencontre(s)», incitant à questionner ce concept et ce qu’il représente pour ces jeunes réalisateurs, que ce soit, comme indiqué dans la présentation du projet, à travers «la rencontre avec l’autre, l’étranger, la rencontre virtuelle, la rencontre bouleversante, la rencontre amoureuse, la rencontre avec une œuvre, la rencontre improbable, ou encore la rencontre avec soi-même…» Cinq Prix sont à la clé de cette compétition et récompenseront les vidéos de 90 secondes qui auront le plus réussi exprimer l’idée de la thématique, avec la meilleure qualité technique possible. Ainsi, comme le soulignent les organisateurs, «3 Prix du jury seront remis aux gagnants par Orange, partenaire de cette édition. Le public récompensera sa vidéo préférée en votant en ligne jusqu’au 3 octobre. L’Institut français du Maroc décernera un Prix spécial en offrant à l’un des gagnants l’occasion de participer au Festival international du film de La Rochelle via un stage CultureLab». Rappelons qu’à travers ce concours «Ana Maghribi(a)», s’inscrivant dans le programme Orange Talents, les deux partenaires réaffirment leur volonté de soutenir les artistes en devenir en leur offrant un espace où ils peuvent s’exprimer librement. 

Portrait du président du jury

Artiste prolifique, Hicham Lasri fait partie de la nouvelle génération de cinéastes marocains. Réalisateur, scénariste, écrivain, bédéiste, photographe, vidéaste, cet artiste éclectique jongle avec plusieurs casquettes. Après des études en droit, il s’est laissé séduire par sa passion, l’écriture. Il se lance dans une carrière d'écrivain et de dramaturge avec la pièce de théâtre «(K) rêve» (2006) et le roman «Static» (2008). Il réalise ensuite plusieurs courts métrages avant de réaliser son premier long métrage, «The End», en 2011. Il a réalisé depuis de nombreux longs métrages : «C’est eux les chiens» en 2013, «The Sea Is Behind» en 2014, «Starveyour dog» en 2015, et «Headbang Lullaby» en 2017.

Articles similaires

Newsletter :

Version desktop
Copyright © 2018 LEMATIN.ma