Automobile

Proposant quatre utilisations possibles des véhicules 100% autonomes (couchette, bureau mobile, salon ou espace de divertissement), le nouveau concept est à même de concurrencer l’avion, l’autocar ou le train en offrant des avantages concurrentiels en matière de confort, de commodité et d’intimité.

Nous ne serions probablement jamais au bout de nos surprises avec les constructeurs automobiles. Mobilité de demain et nouvelles perspectives de croissance obligent, ces derniers rivalisent d’ingéniosité pour offrir à leurs clients des concepts toujours aussi technologiques qu’osés. 
C’est le cas de Volvo Cars qui vient de révéler le Volvo 360c. Il s’agit d’un nouveau concept qui présente la vision de la mobilité de demain selon le constructeur suédois : un futur autonome, électrique, sûr et connecté, mais aussi porteur de nouvelles perspectives de croissance.
Les différents environnements du concept révèlent un bouleversement potentiel du mode de vie des gens, en transformant les temps de trajets sur la route improductifs ou rébarbatifs en minutes voire en heures aussi utiles 
qu’appréciables.

«Le 360c explore l’étendue des possibilités quand on s’affranchit du conducteur humain. Il exploite la liberté retrouvée en matière de design et permet de se réapproprier le temps perdu dans les trajets.
De plus, il offre un aperçu de la manière dont la technologie de conduite autonome s’apprête à révolutionner le monde tel que nous le connaissons. Les perspectives sont stupéfiantes», s’enthousiasme Marten Levenstam, vice-président senior en charge de la Stratégie corporate de Volvo Cars.
Le voyage 100% autonome et tout électrique offre une série d’avantages dans les domaines de la sécurité de pointe et de la préservation de l’environnement : moins de pollution, moins d’embouteillages et tous les bénéfices connexes en matière de santé et de vie quotidienne pour les citadins. Il est aussi porteur de nouvelles promesses en ce qui concerne la liberté de choisir son lieu de vie, la réduction de la pression sur les prix de l’immobilier et un accès à la propriété facilité.
«La fin de la dépendance à la proximité des pôles urbains n’est qu’un exemple parmi d’autres de l’impact de la disparition des temps de trajet improductifs», affirme Levenstam. «Le bureau mobile 360c est tout à fait viable pour les personnes qui vivent en grande périphérie des villes surpeuplées et utiliseront leur temps d’une manière à la fois plus plaisante et plus productive».

Rattraper le temps perdu dans les trajets
Le 360c est un véhicule tout électrique et 100% autonome sans conducteur humain. Il réinvente la mobilité automobile et les échanges amicaux, familiaux ou professionnels tout en permettant à chacun de se réapproprier le temps perdu dans les trajets.
Le concept propose quatre utilisations possibles des véhicules 100% autonomes (couchette, bureau mobile, salon ou espace de divertissement). Cette séduisante offre de transport est à même de concurrencer l’avion, l’autocar ou le train en offrant des avantages concurrentiels en matière de confort, de commodité et d’intimité.
Avec le 360c, Volvo Cars explore aussi les perspectives de développement de son modèle économique au-delà de son activité traditionnelle de constructeur automobile premium et anticipe un vif intérêt de la part de clients issus d’une grande variété de secteurs.
En témoigne le potentiel du 360c en tant que concurrent lucratif des vols court-courriers, un secteur qui pèse plusieurs milliards de dollars et englobe les compagnies aériennes, les constructeurs d’avions et d’autres prestataires de services. Transformé en couchette, le 360c permet de voyager en cabine privée première classe, de porte-à-porte, sans subir les inconvénients des transports aériens liés à la sécurité, à l’attente, au bruit et au manque d’espace dans les avions. 
«Avec le 360c, nous souhaitons ouvrir le débat et faire germer de nouvelles idées, en apportant toutes les réponses possibles à mesure que nous progresserons», explique Marten Levenstam. «Nous sommes convaincus que la conduite 100% autonome peut transformer la société en profondeur et à plusieurs égards. Elle aura un impact décisif sur nos modes de déplacement, sur la conception des villes et sur la manière dont nous utilisons les infrastructures. Pour l’heure, nous ne sommes qu’une poignée d’acteurs à explorer ce terrain. Nous espérons que le débat sera le plus vaste possible, à mesure que la société découvrira comment tirer le meilleur parti de cette technologie révolutionnaire». 

Articles similaires

Newsletter :

Version desktop
Copyright © 2018 LEMATIN.ma