Monde

L'administration américaine de Donald Trump a confirmé lundi la fermeture de la mission diplomatique palestinienne à Washington, accusant les dirigeants palestiniens de n'avoir pas engagé des "négociations directes et significatives avec Israël".

"Les dirigeants de l'Organisation de libération de la Palestine (OLP) ont condamné le plan de paix américain sans même l'avoir encore vu et ont refusé de parler avec le gouvernement américain au sujet de ses efforts de paix", a dénoncé la porte-parole du département d'Etat américain, Heather Nauert, dans un communiqué.

En conséquence, "l'administration a décidé que le bureau de l'OLP à Washington allait fermer pour l'instant", a-t-elle ajouté.

Du côté palestinien, un communiqué du numéro deux de l'OLP, Saëb Erekat, avait indiqué ce matin : "Un responsable américain nous a notifié la décision de fermer la mission palestinienne aux Etats-Unis" .

Cette mesure, qualifiée de "dangereuse escalade" par le haut responsable palestinien, intervient une dizaine de jours après l'arrêt de l'aide humanitaire destinées à l'UNRWA, décidé par l'administration Trump.

L'aide américaine a été coupée en représailles à la décision de la direction palestinienne de geler ses relations avec les officiels américains suite à la reconnaissance unilatérale, en décembre 2017 par les Etats-Unis de Jérusalem comme capitale d'Israël.

Selon Erekat, la fermeture de la représentation diplomatique palestinienne à Washington est "une nouvelle illustration de la politique de châtiment collectif pratiquée par l'administration Trump contre le peuple palestinien, auquel elle a déjà coupé l'aide financière pour des services humanitaires, y compris dans les secteurs de la santé et de l'éducation".

"Cette dangereuse escalade montre bien que les Etats-Unis cherchent à démanteler le système international pour couvrir les crimes israéliens", a-t-il martelé.

Articles similaires

Newsletter :

Version desktop
Copyright © 2018 LEMATIN.ma