Nation

L'Ordre national des ingénieurs géomètres-topographes (ONIGT) poursuit l’opération d’élargissement des services en ligne de la profession. Mettant en place «le contrat électronique de l'ingénieur géomètre-topographe (IGT)», l’Ordre cherche à garantir plus de transparence dans le secteur. Afin de garantir le bon fonctionnement de ce nouveau programme, un roadshow est organisé depuis le 7 septembre jusqu'au 12 octobre et sillonnera plusieurs villes du Royaume.

Dans le cadre de la mise à niveau de la profession d’ingénieur géomètre-topographe et du développement de son système d’information, l'Ordre national des ingénieurs géomètres-topographes vient de lancer son nouveau projet du «contrat électronique de l'ingénieur géomètre-topographe». Entamant, depuis 2017, un programme de dématérialisation s’inscrivant dans le cadre du plan Maroc digital 2020, l’Ordre estime que son nouveau projet structurant de la profession aura un impact «très positif» sur le citoyen et les opérateurs privés.
Dans un communiqué publié en fin de semaine dernière, l’Ordre des IGT a souligné que les contrats liant les IGT à leurs différents vis-à-vis doivent faire l’objet de la même précision que les actes livrés aux différents opérateurs publics et privés. Faisant partie d’un plan de digitalisation engagé par l’ONIGT, le contrat électronique participera à l’élargissement des services en ligne de la profession. «Il représente aussi la première étape de la mise en place du système d’information de l’Ordre», lit-on sur un communiqué publié à l’occasion.

Au-delà de son aspect purement technique, le «contrat électronique» de l’IGT garantira plus de transparence et permettra une concurrence plus loyale dans le secteur, souligne le communiqué de l’Ordre. Dans ce sens, Khalid Yousfi, président de l'ONIGT, a fait savoir que le contrat électronique éliminera tout risque de fraude et de falsification en générant un code QR unique pour chaque contrat, garantissant la fiabilité et la qualité du service rendu par l’IGT. «Ceci contribuera efficacement à lutter contre l’exercice illégal de la profession et participera aussi à combattre la spoliation foncière», a-t-il souligné.
S’agissant de la protection des données personnelles des citoyens et des opérateurs privés bénéficiant de ce nouveau projet, l’ONIGT affirme que toutes les données enregistrées dans la plateforme de l'ONIGT seront protégées conformément à la réglementation en vigueur. Des archives techniques de l’ensemble des travaux réalisés par les IGT seront également constituées, affirme l’ordre qui rappelle que cette base de données géographique sera mise à la disposition des ingénieurs et des partenaires conforment à la réglementation en vigueur, lit-on sur le communiqué.
Pour assurer le bon fonctionnement de son projet, l'Ordre national des ingénieurs géomètres-topographes vient de lancer un roadshow qui sillonnera plusieurs villes du Royaume, et ce depuis le 7 septembre jusqu'au 12 octobre. Au total, sept villes marocaines seront concernées par cette tournée qui a pour objectif de «garantir le bon fonctionnement de la dématérialisation du contrat liant l'ingénieur géomètre-topographe au citoyen et aux différents opérateurs privés», affirme le communiqué de l’Ordre. Pour rappel, l’ONIGT est une institution nationale créée par la loi 30-93 et dotée de la personnalité morale. L’Institution réglemente et gère l’exercice de la profession d’ingénieur géomètre-topographe au Maroc. Dans ce cadre, elle est chargée de défendre les intérêts moraux et matériels de ses membres, tout en veillant à la mise à niveau de la profession à travers l’organisation de sessions de formation continue et de manifestations scientifiques et professionnelles. L’ordre est structuré en un conseil national et des conseils régionaux.                                      

Articles similaires

Newsletter :

Version desktop
Copyright © 2018 LEMATIN.ma