Nation

Le ministère de l'Éducation nationale, de la formation professionnelle, de l'enseignement supérieur et de la recherche scientifique a nié catégoriquement, mercredi, la publication d'une circulaire autorisant les titulaires d'un baccalauréat ancien à s’inscrire aux universités. La réaction du ministère intervient après les informations publiées par un certain nombre de supports médiatiques selon lesquelles «le ministère de l'Éducation nationale, de la formation professionnelle, de l'enseignement supérieur et de la recherche scientifique a, en vertu d'une circulaire généralisée sur toutes les universités, autorisé les titulaires d'un baccalauréat ancien de s'inscrire aux universités sans aucune difficulté, en présentant les documents nécessaires avant l'expiration du délai légal». Dans un communiqué, le ministère affirme que «compte tenu du fait que l'accès à l'éducation constitue un droit constitutionnel», les universités et dans le cadre de leur autonomie pédagogique, réservent chaque année un nombre de sièges aux titulaires d'un baccalauréat datant de l'année d'avant, afin de ne pas les priver de leur droit de poursuivre les études. Le ministre a souligné par ailleurs que la priorité de l'inscription aux universités est donnée aux nouveaux bacheliers, et ce en fonction de leurs capacités d’accueil et de l'encadrement pédagogique disponible. 

Articles similaires

Newsletter :

Version desktop
Copyright © 2018 LEMATIN.ma