Monde

Le Paraguay a annoncé qu'il allait transférer son ambassade en Israël à Tel-Aviv, plus de trois mois après l’avoir déplacé à Al-Qods. La décision a été prise par le gouvernement du nouveau Président Mario Abdo Benitez, qui a pris ses fonctions à la mi-août, afin de «contribuer à l'intensification des efforts diplomatiques régionaux et internationaux dans le but de parvenir à une paix élargie, juste et durable au Moyen-Orient», a déclaré le chef de la diplomatie paraguayen, Luis Alberto Castiglioni, dans un communiqué. Dans la foulée, Israël a annoncé la fermeture de son ambassade à Asunción.
Le 21 mai, l'ex-président du Paraguay, Horacio Cartes, avait inauguré à Al-Qods la nouvelle ambassade de son pays en Israël, emboîtant le pas aux États-Unis dans une démarche de rupture diplomatique qui avait indigné les Palestiniens. À l'époque, le Président élu Mario Abdo Benitez avait remis en question cette décision, assurant ne pas avoir été consulté. Le Paraguay était devenu le troisième pays à rompre avec le consensus international qui voulait que les ambassades soient installées en dehors d’Al-Qods, compte tenu du statut disputé de la ville et de la persistance du conflit israélo-palestinien. Les États-Unis avaient transféré le 14 mai leur ambassade de Tel-Aviv à Al-Qods, concrétisant l'une des promesses internationales les plus controversées du Président Donald Trump. 

Articles similaires

Newsletter :

Version desktop
Copyright © 2018 LEMATIN.ma