Économie

Le lait pasteurisé de Centrale Danone voit son prix baisser. À partir d’aujourd’hui, il est vendu à 3,20 DH les 470 ml. Un nouveau produit, qui sera commercialisé à 2,50 DH, fera son entrée sur le marché dès la fin de ce mois. Il s’agit d’un lait demi-écrémé emballé dans des sachets en plastique de 470 ml.

Dès aujourd’hui, le lait pasteurisé Centrale Danone est vendu à 3,20 DH les 470 ml. La déclaration est d'Emmanuel Faber, PDG du groupe français Danone. Ce dernier était à Casablanca, pour partager les conclusions et décisions prises à l'issue de sa campagne «Ntwaslo Onwaslo» menée en réaction au boycott lancé contre la marque en avril dernier. Il s’agira, selon Centrale Danone, du même produit qu’aujourd’hui : un lait frais pasteurisé entier à emballage carton, présentant aussi les plus hauts standards de qualité du marché, de la collecte à la commercialisation.
Autre nouveauté annoncée, l'introduction dès fin septembre, d'une nouvelle référence : le lait pasteurisé demi-écrémé en sachet plastique au prix de 2,50 DH les 470 ml. «Le lait demi-écrémé est très populaire dans des pays européens comme la France (où c’est le standard), car il présente les mêmes apports en minéraux (calcium notamment), protéines et vitamine B que le lait entier tout en étant moins riche en lipides – donc un lait léger et facilement digeste», souligne Centrale Danone. C'est l'utilisation d’un emballage en plastique qui permet un effort sur le prix. Une des propositions les plus choisies par les internautes. Par ailleurs, les salariés de Centrale Danone continueront à sillonner le pays pour une écoute directe sur le terrain, assure le groupe. «Notre page Facebook restera un lieu d’échange direct, comme elle l’a été durant la consultation», promet-il également.
Pour assurer une plus grande transparence de la collecte à la commercialisation, notamment sur la qualité, Centrale Danone organisera régulièrement, dès octobre prochain, des visites aux fermes des éleveurs partenaires et sites de production au profit du grand public. Une manière de les aider à mieux comprendre les différents processus de production et vérifier le respect de la qualité par l’entreprise.
En outre, Centrale Danone s’engage désormais à rendre publique, tous les 6 mois, sa grille tarifaire moyenne d’achat du lait et à publier régulièrement sur Facebook les résultats d’audits menés par des organismes indépendants.
«C’est une première vague de décisions issues des propositions faites par les gens que nous avons rencontrés. D’autres décisions suivront. Nous les annoncerons en temps opportun», a déclaré au «Matin-Éco», Didier Lamblin, directeur général de Centrale Danone.                                                              

Articles similaires

Newsletter :

Version desktop
Copyright © 2018 LEMATIN.ma