Société

Le juge d'instruction près la Cour de d’appel de Béni Mellal a auditionné aujourd’hui les douze personnes impliquées dans l'affaire de l'adolescente marocaine Khadija, âgée de 17 ans, qui dit avoir été séquestrée et violée par un groupe d'hommes à Oulad Ayad, un village de la province de Fquih Ben Salah dans la région de Béni Mellal-Khénifra.

Après ce premier interrogatoire, le juge d'instruction a décidé d’ajourner le procès au 10 octobre prochain au cours duquel la plaignante sera entendue à son tour.

Rappelons que l’affaire avait éclaté au grand jour lorsqu’une vidéo où la jeune fille a fait le récit des sévices qu’elle a subis durant deux mois de la part de certains jeunes de son village avait été diffusée et largement partagée sur les réseaux sociaux, provoquant une vague d’indignation générale.

Suite à quoi les douze mis en cause ont été appréhendés et placés en détention préventive avec différents chefs d’accusation, dont la traite d'être humain, le viol, la torture et l’usage d'arme causant des blessures et des séquelles psychiques.

Articles similaires

Newsletter :

Version desktop
Copyright © 2018 LEMATIN.ma