Éco Développement

Selon la FAO,  l'Indice des prix des céréales a augmenté de 4% entrainé par la hausse "2 fois plus" du prix du blé. En cause, "la détérioration des perspectives agricoles dans l'Union européenne et en Russie". Cette tendance haussière des céréales a été compensée par la baisse de de l'Indice du sucre et des huiles végétales. L'Indice des prix des produits alimentaires s'en est ainsi trouvé quasi inchangé comparativement à juillet dernier.

Quant à l’Indice des prix des huiles végétales, il a baissé de 2,6% par rapport au mois de juillet "descendant ainsi à son niveau le plus bas en 35 mois" , indique le bulletin de l'Organisation onusienne qui impute cette baisse observée à la chute des prix des huiles de palme, de soja et de tournesol. La production des ces huiles a affiché des niveaux élevés dans la plupart des pays producteurs, notamment aux États-Unis et au Brésil.

Pour ce qui est de l'Indice du prix du sucre, il a  a également fléchi de 5,4 % par rapport à juillet pour atteindre "son niveau le plus bas depuis dix ans". Selon la FAO cette chute s'explique par "la dépréciation des devises brésiliennes et indiennes par rapport au dollar des États-Unis. En revanche, l’Indice FAO des prix de la viandes est resté quasi inchangé au mois d’août dernier mais en baisse de 4,6% par rapport à la même période de l'année écoulée.

Enfin l’Indice des prix des produits laitiers a enregistré un recul de près de 1,5% par rapport à juillet. Il s’agit du troisième mois consécutif de baisse.

L'Indice FAO des produits alimentaires est calculé sur la base des échanges commerciaux internationaux des 5 groupes alimentaires les plus consommés : céréales, viande, huiles, sucre et produits laitiers.

Articles similaires

Newsletter :

Version desktop
Copyright © 2018 LEMATIN.ma