Nation

Le directeur de publication de «Challenge.ma», Adil Lahlou Kamal, et le chroniqueur Jamal Berraoui ont été convoqués le 8 octobre prochain par la justice française suite à une plainte déposée contre eux pour «injure». Interrogé par la MAP, Adil Lahlou a affirmé que cette affaire relève de la compétence de la justice marocaine, car il s'agit d’un différend entre des ressortissants marocains, l’un résidant en France, l’ex-capitaine Mustapha Adib, et les autres au Maroc. La vice-présidente chargée de l’instruction au tribunal de grande instance de Paris, signataire de la convocation, «n’a pas tenu compte de la convention judiciaire qui existe entre le Maroc et la France», a-t-il déclaré. M. Lahlou souligne que cette affaire doit être jugée au Maroc, car le procès est du ressort des tribunaux marocains, mettant l’accent sur la nécessité de l’application de la convention judiciaire signée entre le Maroc et la France.

À rappeler que le Directeur de publication du portail d’information «Quid.ma», Naïm Kamal, et la journaliste freelance, Narjis Rerhaye, également convoqués par la justice française, ont fait part, dans un communiqué, de leur «profond étonnement» quant à cette convocation suite à une «plainte infondée» pour «diffamation». Ils ont également exprimé leur «profond» étonnement de voir la justice d'un pays tiers prétendre, au nom de l’accessibilité de leur site en France, les juger pour «un fait fallacieux qui plus est ne la concerne aucunement», et de procéder à leur convocation «sans aucune forme de considération pour les attributs de souveraineté du Maroc». 

Articles similaires

Newsletter :

Version desktop
Copyright © 2018 LEMATIN.ma