Nation

Le Collectif des 9 Dahiras Tijanes du Canada implantées dans les principales villes des provinces du Québec, de l'Ontario et du Nouveau-Brunswick a organisé, du 31 août au 3 septembre courant, avec la collaboration active de Dar Al Maghrib à Montréal, la deuxième édition des journées culturelles Tijanes. Dédiées à Cherif Cheikh Ahmed Tijani, ces journées ont été tenues sous la présidence effective de Son Éminence Serigne M’Baye Sy Mansour, septième Khalife général des confréries Tijanes du Sénégal, qui effectuait son premier voyage en Amérique du Nord. La séance de lancement officiel de ces journées a eu lieu dans les locaux du Centre culturel marocain Dar Al Maghrib, samedi dernier, en présence de plusieurs personnalités politiques représentant la mairie de Montréal, des ambassadeurs du Sénégal et du Maroc à Ottawa et de plusieurs centaines de membres et de disciples de la confrérie Tijaniya venus de toutes les provinces du Canada, des États-Unis d’Amérique et de plusieurs pays africains, notamment du Sénégal. Le thème général de cette manifestation culturelle d’envergure consistait à revisiter les enseignements (connaissance, savoir, unité, diversité et ouverture) du Cherif Cheikh Ahmed Tijani, Fondateur de cette voie musulmane soufie basée sur l’éducation spirituelle pour mieux les réinvestir dans le vivre ensemble. Dans une allocution prononcée en son nom par son porte-parole à l’ouverture des journées culturelles, le Khalife général des Tijanes a rappelé les fondements, principes et valeurs du soufisme, spiritualité musulmane, cœur battant de l’Islam et dont les origines remontent à la révélation de cette religion. Il a mis en exergue le fait que la Tariqa Tijaniya, voie attachée à la tradition mohammadienne et cherchant à allier excellence spirituelle et goût du savoir et de la connaissance, était attachée aux principes de concorde, de dialogue, de paix, d’harmonie et à la culture du vivre ensemble. Il s’est enfin félicité des relations exemplaires et séculaires qui lient le Sénégal au Maroc, pays qui abrite le Mausolée de Sidi Ahmed Tijani, et a loué l’intérêt permanent que voue Sa Majesté le Roi Mohammed VI à la Tariqa Tijaniya. De ferventes prières et des bénédictions ont été ensuite élevées pour préserver l’auguste personne de Sa Majesté le Roi, Commandeur des croyants, et couronner de succès Ses actions, et pour davantage de développement, de paix et de prospérité pour le Royaume du Maroc. Dans une allocution de circonstance, l’ambassadrice de Sa Majesté le Roi au Canada, Souriya Otmani, a notamment mis en avant la haute et constante Sollicitude Royale envers la Tarika Tijaniya qui conforte les liens spirituels et fraternels unissant le Royaume du Maroc à la République du Sénégal. Elle a mis en exergue le fait que «Sa Majesté le Roi a toujours fait en sorte de préserver ce patrimoine islamique authentique et a toujours pris des initiatives et des positions visant à défendre les valeurs de l’Islam de par le monde, et particulièrement sur le continent africain, ainsi que le démontre la création de la Fondation Mohammed VI des oulémas africains». De son côté, l’ambassadrice du Sénégal au Canada, Viviane Laure Élisabeth Bampassy, a insisté sur les liens forts et solides, spirituels et autres, qui unissent le Sénégal et le Maroc, et s’est félicités du choix du thème des journées culturelles Tijanes au Canada, en raison des tensions et des situations difficiles et complexes que traverse le monde d'aujourd’hui. La quête du «mieux vivre ensemble», un des enseignements prônés par la Tarika Tijaniya, exprime en effet le besoin de trouver des solutions d’harmonisation et de complémentarité en vue d’une reconnaissance naturelle et féconde des différences et de la diversité, a-t-elle indiqué.                                                                   

Articles similaires

Newsletter :

Version desktop
Copyright © 2018 LEMATIN.ma