Nation

L'Association des fabricants de cahiers du Maroc a nié, samedi, l'existence d'une pénurie de cahiers scolaires, notant que les producteurs locaux couvrent le besoin national en cahiers de manière régulière et constante. Suite à la publication d'informations diffamatoires ayant tendance à induire en erreur l'opinion publique marocaine, l'AFCM a assuré dans un communiqué qu'«aucune pénurie de cahiers scolaires n’a été enregistrée», soulignant qu'«à ce jour, l’achalandage de tous les points de vente est assuré et les producteurs locaux couvrent le besoin national en cahiers de manière régulière et constante».

L'Association a précisé que «bien que le cours mondial du papier ait connu une hausse de 40%, passant de 760 euros en janvier à 1.050 euros par tonne à fin juin 2018, l'impact de cette hausse sur le prix du cahier sur le marché marocain est peu significatif et se situe en deçà du prix des intrants». Elle a également expliqué qu'il n’existe aucun lien de cause à effet entre l'instauration de mesures antidumping par le gouvernement marocain et la hausse constatée sur le prix du cahier, signalant qu'«il ne faut en aucun cas leurrer le consommateur marocain en insinuant le contraire». Durant le premier semestre 2018, le Maroc a continué à importer les cahiers tunisiens, a ajouté l'AFCM, relevant que les statistiques officielles de l’Office des changes marocain font état de l'importation de 5.000 tonnes de cahiers tunisiens. «L'Association des fabricants de cahiers du Maroc ne cesse et ne cessera d’œuvrer pour couvrir l’ensemble du besoin national de manière régulière, suffisante et au meilleur prix», a conclu la même source. 

Articles similaires

Newsletter :

Version desktop
Copyright © 2018 LEMATIN.ma