Nation

Le ministre de l'Intérieur, Abdelouafi Laftit, a indiqué, jeudi à Rabat, que le chantier de la régionalisation avancée requiert, en dépit des résultats atteints, des efforts considérables et une forte adhésion de tous les acteurs, en particulier les services centraux du ministère de l'Intérieur.

Lors de la cérémonie d'installation des nouveaux walis et gouverneurs, récemment nommés à l'administration centrale, présidée par M. Laftit et le ministre délégué à l'Intérieur, Noureddine Boutayeb, le ministre de l'Intérieur a souligné la nécessité de renforcer le rôle du Fonds d'équipement communal (FEC) pour soutenir les collectivités territoriales afin qu'elles puissent contribuer aux grandes réformes mises en œuvre par l'État. Il a signalé que les défis auxquels fait face le Royaume, notamment la mise en œuvre des grandes réformes et le soutien de la dynamique du développement national, exigent une importante mobilisation des services du ministère de l’Intérieur, en tant qu'acteur majeur de réalisation des divers chantiers programmés, ainsi que les reformes ouvertes.
Abordant la question de «la déconcentration administrative», M. Laftit a souligné l’importance pour tous les acteurs concernés d'adhérer pleinement à ce chantier, notant dans ce cadre que le gouvernement planche sur le projet de la charte de la déconcentration administrative, ce qui permettra aux responsables locaux de mettre en œuvre les programmes de développement économique et social en harmonie et complémentarité avec la régionalisation avancée.
Dans le but de promouvoir le processus de développement dans les différentes régions du Royaume, le ministre a indiqué qu'il sera procédé à une réforme des Centres d’investissement régionaux (CRI) pour en faire un acteur essentiel doté de toutes les prérogatives nécessaires lui permettant de mener à bien son rôle en matière de promotion de l’investissement au niveau régional. Cette réforme, a poursuivi M. Laftit, n'aura pas de résultats concrets sans une implication totale et un fort engagement de la part des services du ministère de l'Intérieur, pour faire des CRI un vrai catalyseur de l'investissement.

Par ailleurs, le ministre a souligné l'évolution que connaît l'Initiative nationale pour le développement humain (INDH), relevant à cet égard que le ministère de l'Intérieur entend, en application des Hautes Directives Royales, lancer la troisième phase de l'INDH, en renforçant ses réalisations, réorientant les programmes de promotion du capital humain vers les jeunes générations, et en soutenant les franges sociales en situation difficile ainsi qu'en lançant de nouvelles initiatives génératrices de revenus et d'opportunités d'emploi. Compte tenu de l'intérêt particulier accordé par S.M. le Roi au renforcement du système social, le ministère de l'Intérieur a entamé le projet de mise en place d'un système unifié des services et programmes sociaux qui devra rassembler l'ensemble des programmes sociaux, selon des critères objectifs et précis, a relevé M. Laftit.

Le ministre a, enfin, mis l'accent sur la nécessité de poursuivre la mobilisation et d'adhérer pleinement, avec détermination et engagement, aux objectifs de la prochaine phase, appelant, dans ce sens, tous les départements relevant des services centraux du ministère de l'Intérieur à poursuivre leurs efforts en vue de moderniser leur gestion et d'améliorer leur action, à la lumière des évolutions que connaît la société marocaine. M. Laftit a également appelé les départements concernés à adhérer pleinement à la mise en œuvre des grands chantiers de réforme ouverts par le Souverain dans tous les domaines, et à faire preuve de rigueur, de sérieux et d'abnégation et à redoubler d'efforts au service de l'intérêt public. Saluant le travail effectué par Nadira El Guermaï à la tête de la coordination nationale de l'INDH, le ministre a félicité, à cette occasion, les walis et gouverneurs, nommés récemment par S.M. le Roi, pour la confiance placée en eux par le Souverain et loué leurs compétences et leur professionnalisme. Il s'agit de Mohammed Dardouri, wali, chargé de la coordination nationale de l'INDH, Jelloul Samsseme, wali attaché à l’administration centrale du ministère de l’Intérieur, Laaroussi Baloua, gouverneur, directeur des Affaires générales au ministère de l’Intérieur, Omar Lahlou, gouverneur, directeur général du FEC, Younes El Kasmi, gouverneur attaché à l’administration centrale du ministère de l’Intérieur, et de Mohamed Samir El-Khamlichi, gouverneur attaché à l’administration centrale du ministère de l’Intérieur.
Il s'agit également de Abdelmajid El Kamili, gouverneur attaché à l’administration centrale du ministère de l’Intérieur, Abdallah Nassif, gouverneur attaché à l’administration centrale du ministère de l’Intérieur, et Jamal Chaarani, gouverneur attaché à l’administration centrale du ministère de l’Intérieur. 

Articles similaires

Newsletter :

Version desktop
Copyright © 2018 LEMATIN.ma