Économie

Le ralentissement enregistré en mai de l’activité touristique n’a pas eu d’impact négatif sur les indicateurs du secteur sur les cinq premiers mois de l’année. L’activité, qui a été particulièrement portée par le marché extérieur a maintenu son évolution favorable à fin mai, indique la dernière note de conjoncture de la Direction des études et des prévisions financières (DEPF) du ministère de l’Économie et des finances. Dans le détail, sur les cinq premiers mois de l’année, les arrivées aux postes frontières du Maroc ont progressé de 8,8% à 4,1 millions d’arrivées, contre 8,6% sur la même période de 2017. Cette tendance a été portée par la hausse de 15,1% des arrivées des touristes étrangers (+12,3% en 2017), décélérée par le léger repli des arrivées des MRE de 0,9%. Sur la période, le nombre de nuitées, réalisées dans les établissements d’hébergement classés (EHC), ont, pour leur part, atteint 9,2 millions de nuitées, soit une croissance de 7,2%. Une bonne tenue qui s’explique, «exclusivement, par le bon comportement des nuitées des non-résidents (+10,9%) contre un recul de celles des résidents de 1,6%». Cette évolution a permis de totaliser 38,3 milliards de DH de recettes touristiques, soit une croissance de 9,3%, contre 6,3% à la même période l’année précédente. 

Selon le document de la DEPF, la tendance haussière a également marqué le secteur des transports. Ainsi, à fin juin 2018, le volume du trafic dans les ports gérés par l’Agence nationale des ports (ANP) a connu une progression de 4,7%, faisant suite à une augmentation de 4,3% au deuxième trimestre et de 5,2% au premier. «Cette évolution a été tirée par le raffermissement du trafic des importations de 7%, conjugué à une consolidation de celui des exportations de 2,5%». Enfin, l’activité du transport aérien s’est également renforcée. Le flux des passagers accueillis dans les différents aéroports du Royaume a avancé de 13% au premier semestre, après une croissance de 10,8% à fin mai et 11,6% un an plus tôt. Une accélération qui revient à la forte dynamique de 25,7% enregistrée en juin. Le trafic aérien de fret s’est, lui, affermi de 6,9%, contre 16% en 2017. 

Articles similaires

Newsletter :

Version desktop
Copyright © 2018 LEMATIN.ma