Nation

A l’occasion de la 26e conférence des ambassadeurs et des ambassadrices, l’ambassade de France au Maroc a reçu le «prix du jury» du concours «Ambassade verte».

L’ambassade de France au Maroc a reçu le «Prix du jury» du concours «Ambassade verte», un concours visant à récompenser les ambassades les plus engagées dans la défense de l’environnement. La représentation diplomatique a été récompensée pour les jardins durables réalisés par l’ambassade de France à Rabat ainsi que les consulats généraux de France à Casablanca et à Agadir.

Lancé en 2015 dans la perspective de la COP21, le projet «Ambassade verte» se présente comme une démarche globale et progressive de réduction de l’empreinte environnementale des représentations diplomatiques françaises à l’étranger, et l’ambassade de France à Rabat a été une des premières à adopter un plan dans ce sens.

En effet, trois ans après le lancement de ce plan, l’ambassade a enregistré des résultats tangibles : suppression de la chaudière au fuel, baisse de la consommation d’électricité de 17% en 2017, ainsi que le recyclage de dix tonnes de papier par an et de tous les déchets électroniques.

«Ces mesures, en cohérence avec les efforts déployés par le Maroc, ont permis de réduire les émissions de gaz à effet de serre de 26%», se réjouit l’ambassade.

«Ambassade verte» est un concours organisé par le ministère de l'Europe et des Affaires étrangères de France dans le but de «susciter une émulation sur les projets «Ambassade verte» dans le réseau diplomatique et consulaire français, valoriser ceux déjà réalisés, promouvoir les échanges de bonnes pratiques et apporter un soutien au développement de nouvelles initiatives. Le concours a aussi pour buts de faire du réseau diplomatique une vitrine des savoir-faire français, améliorer la gestion, les performances des postes et réaliser des économies et atteindre la neutralité carbone en 2020», précise le Quai d’Orsay.

En d’autres termes, le réseau diplomatique et consulaire du ministère ambitionne, à travers le projet «Ambassade verte», de diminuer les émissions de gaz à effet de serre, maitriser les consommations d’énergie et d’eau, promouvoir les énergies renouvelables, favoriser des achats plus durables, encourager la mobilité durable, protéger la biodiversité et l’environnement, réduire et trier les déchets et enfin sensibiliser en interne et en externe au développement durable.

Articles similaires

Newsletter :

Version desktop
Copyright © 2018 LEMATIN.ma