Nation

Dans son discours, lundi à Paris, à l'occasion de la Conférence des ambassadeurs français au cours duquel il a décliné la feuille de route de la diplomatie française, le Président Emmanuel Macron a relevé la relation privilégiée que maintient la France avec le Maroc. Il a également dit vouloir une politique méditerranéenne «plus inclusive» qui sera «sans doute l’une des conditions à la reconsolidation du Maghreb», ajoutant que «l’Afrique est notre voisin méditerranéen».

Évoquant la situation en Libye, le Président français a indiqué que son pays est déterminé à «faire cheminer» l'accord de Paris sur l'organisation d'élections en décembre en Libye, affirmant que les prochains mois seront «décisifs» en vue d'un retour de la stabilité dans le pays. La restauration de la souveraineté libyenne et de l'unité du pays est une composante essentielle de la stabilisation de la région, a dit le Chef de l'État français. Selon M. Macron, «la question du Sahel ne se réglera pas tant que la stabilité de la Libye ne sera pas assurée». En effet concernant le Sahel, le Président français a souligné «l’importance de poursuivre la réflexion pour le Sahel en 3D (diplomatie, développement et défense) et de renforcer l’action de développement Alliance Sahel». 

Articles similaires

Newsletter :

Version desktop
Copyright © 2018 LEMATIN.ma