Monde

Le Premier ministre japonais, Shinzo Abe, a confirmé dimanche se représenter à la tête du Parti libéral-démocrate (PLD), espérant devenir le Chef du gouvernement à la plus grande longévité et accomplir son rêve de réformer la Constitution pacifiste. M. Abe, aux commandes depuis 2012 de cette formation conservatrice, est quasi assuré de remporter un troisième mandat. Il bénéficie du soutien de plusieurs factions face à son unique rival, l'ancien ministre de la Défense Shigeru Ishiba, lors du scrutin prévu le 20 septembre. «J'ai pris la décision de diriger le Japon comme président du PLD et Premier ministre pour trois années supplémentaires, et fort de cette détermination, je suis candidat à l'élection du mois prochain», a déclaré le responsable nationaliste de 63 ans à l'occasion d'une conférence de presse télévisée. Shinzo Abe a promis de se focaliser sur les problèmes démographiques dans une troisième économie du monde confrontée au vieillissement de sa population, ainsi qu'à «la situation internationale tumultueuse». Il y a quelques mois, son avenir paraissait pourtant très compromis : il était extrêmement fragilisé par plusieurs scandales de favoritisme, et la cote de popularité du gouvernement avait drastiquement chuté. 

Articles similaires

Newsletter :

Version desktop
Copyright © 2018 LEMATIN.ma