Économie

Air France suspendra, à compter du 18 septembre, ses liaisons avec Téhéran qu'elle ne dessert plus depuis le 4 août dernier qu'à raison d’un seul aller-retour par semaine, a-t-on indiqué jeudi auprès de la direction de la compagnie.
Cette décision est imputable à la faible rentabilité commerciale de ces liaisons liée aux sanctions américaines contre l'Iran, a-t-on précisé de même source.
«La liaison sera assurée jusqu'au 17 septembre», a assuré un porte-parole d'Air France qui avait transféré vers sa compagnie à coûts réduits Joon ses liaisons avec Téhéran avant de décider de les arrêter le 18 septembre «en raison de la faible rentabilité commerciale» de la ligne.
La compagnie britannique British Airways a également annoncé jeudi l'arrêt d'ici à un mois de ses vols vers l'Iran.
La compagnie KLM avait déjà fait savoir début juillet qu'elle cesserait ses vols directs vers Téhéran à compter du 24 septembre «pour raisons commerciales».
Début mai dernier, Washington avait annoncé son retrait unilatéral de l'accord nucléaire conclu en 2015 entre Téhéran et les grandes puissances ainsi que son intention de rétablir des sanctions à l’encontre de l’Iran et de toutes les entreprises ayant des liens avec ce pays, donnant à ces dernières un délai de 90 à 180 jours pour se retirer du pays.
La perspective du rétablissement des sanctions américaines contre l'Iran s’est traduite notamment par un coup d'arrêt à de nombreux projets d'entreprises étrangères dans ce pays, ce qui diminue la demande pour la desserte aérienne de Téhéran. n

Articles similaires

Newsletter :

Version desktop
Copyright © 2018 LEMATIN.ma