Nation

C’est le chiffre révélé par le ministère public dans une note signalée par le président du ministère public, Mohamed Abdennabaoui. En effet, selon ce dernier, plus de 5.000 cas de violation de péage sont enregistrés quotidiennement au niveau des différents points de péage installés dans les autoroutes du Maroc.

Ce chiffre, qui ne cesse de croitre, engendre une perte financière importante pour les caisses de l’Etat, en plus des risques d’accidents que peuvent provoquer de tels agissements. Abdennabaoui ne manque pas de rappeler à ce propos, que cet acte est considéré par la loi comme une contravention de 1ère classe passible d'une amende de 700 à 1.400 DH, comme le stipule l’alinéa 33 de l’article 184 de la loi 116.14 formant code de la route.

Face à cette situation, le président du ministère public a appelé les procureurs généraux près des tribunaux d’appel de donner la priorité aux infractions qui leurs sont transmises par Autoroutes du Maroc (ADM). Il a par ailleurs invité les services d la police à accélérer le processus d’enquête sur ces dossiers pour prendre les mesures qui s’imposent. 

Articles similaires

Newsletter :

Version desktop
Copyright © 2018 LEMATIN.ma