Culture

Fathallah Oualalou a remporté le prix spécial du livre de Chine de la 25e édition du Salon international du livre de Pékin pour son ouvrage «La Chine et nous… Répondre au second dépassement».


Fathallah Oualalou a reçu le prix aux côtés de 14 écrivains, traducteurs et éditeurs représentant plusieurs pays, en reconnaissance de leur contribution à la promotion de la culture chinoise au monde, lors d'une cérémonie tenue mardi soir à Pékin en présence de l'ambassadeur de Sa Majesté le Roi en Chine, Aziz Mekouar, et de personnalités chinoises et étrangères du monde culturel, artistique et politique. Le livre «La Chine et nous… Répondre au second dépassement», publié par le Centre culturel arabe à Casablanca, analyse le miracle accompli par la Chine, qui a réussi en un tiers de siècle à se hisser d'un pays en développement à une économie émergente, puis une puissance économique mondiale.
Selon l'auteur, cette ascension s’explique par plusieurs facteurs, notamment l'attachement à l'intégrité territoriale, la culture et l'histoire, l'ouverture sur le monde, la priorité de l’économique sur l'idéologique, la crédibilité des institutions et la défense des acquis. Outre M. Oualalou, la liste des lauréats du prix spécial du livre de Chine, dans la catégorie des auteurs, comprend Marianne Bastid-Bruguière (France), Arakawa Kiyohide (Japon), Kulteva Umut Baimuratovna (Kazakhstan), et dans la catégorie des éditeurs, Bujar Hudhri (Albanie), Andrzej Kacperski (Pologne) et Zimarin Oleg (Russie). Dans la catégorie des traducteurs, le prix a été décerné à Kalmar Eva (Hongrie), Stburova Jelena (Lettonie), Sundar Nath Bhattarai (Népal), Balan Luminita (Roumanie) et Murtaza Karshiboev (Ouzbékistan).
Chea Munyrith (Cambodge), Elham Sadat Mirzania (Iran) et Olivia Milburn (Grande-Bretagne) ont remporté le prix spécial du livre de Chine dans la catégorie des jeunes chercheurs.
Leurs œuvres couvrent une large gamme des intérêts de la littérature, tels que «Les Analectes» de l'ancien philosophe chinois Confucius, le roman classique «La pérégrination vers l'Ouest», des livres des écrivains de la Chine moderne tels que le lauréat du prix Nobel de littérature Mo Yan et l'ouvrage politique «La gouvernance de la Chine».
La 25e édition du Salon international du livre de Pékin a ouvert ses portes mercredi avec la participation du Maroc comme invité d'honneur, le premier pays africain à avoir ce privilège.
Durant cette messe culturelle, qui se poursuivra jusqu'au 26 août, le Royaume participe par une exposition de livres qui dépasse 500 titres, avec un total de près de 1.000 exemplaires.
Organisée autour du thème «Soyez numériques», la 25e édition du Salon international du livre de Pékin met en avant la transformation technologique comme thème clé. Les séminaires et les événements de cette édition aborderont des thèmes liés au développement des médias, à l’Internet des objets, aux techniques de l’édition électronique, à la technologie interactive et à l’intelligence artificielle.

Articles similaires

Newsletter :

Version desktop
Copyright © 2018 LEMATIN.ma