Monde

Le département de l’Équipement poursuit le processus des études techniques du futur port de Dakhla Atlantique. Il doit commanditer le 28 août une étude de connectivité de cette future infrastructure portuaire. Un budget de 1,45 million de dirhams est réservé à cette étude qui portera notamment sur l’ouvrage d’art d’accès au port, la route d’accès et le giratoire de liaison avec le réseau national. Le projet du nouveau port est prévu par le programme de développement portuaire 2016-2021 du sud du Royaume et par ma Stratégie nationale portuaire à l’horizon 2030. 

Selon les services de Abdelkader Amara, cette future infrastructure, prévue en eau profonde, permettra de soutenir le développement économique, social et industriel de la région dans l’ensemble des secteurs productifs, dont la pêche, l’agriculture, les mines, l’énergie, le commerce et les industries manufacturières. Il s’agit également de doter la région d’un outil logistique «moderne et évolutif et à la hauteur de ses ambitions» de développement. Dans la pêche, le nouveau port permettra de valoriser la ressource des petits pélagiques en mettant en place des infrastructures portuaires et des espaces industriels bord à quai offrant les «meilleures» conditions de compétitivité à l’ensemble de la filière. Il soutiendra également la création d’une nouvelle flotte de pêche moderne qui sans un port adéquat ne pourra pas se constituer de façon compétitive. Une fois opérationnel, le nouveau port absorbera la majorité du trafic du port actuel. Ce qui permettra de développer l’activité touristique de la baie de Dakhla compte tenu de ses qualités et de son potentiel naturel. 

Articles similaires

Newsletter :

Version desktop
Copyright © 2018 LEMATIN.ma