Monde

Un total de 555 personnes ont été tuées et environ 1.500 blessées dans les séismes dévastateurs qui ont frappé l'île indonésienne de Lombok ces dernières semaines, selon un bilan quasi définitif annoncé vendredi par les autorités.

Lombok, une île touristique voisine de Bali, dans le sud de l'Indonésie, a été secouée par deux puissants tremblements de terre les 29 juillet et 5 août, suivis de fortes répliques et d'une nouvelle secousse de magnitude 6,9 le 19 août.

Au total, 555 personnes sont mortes, la plupart dans le nord de l'île de Lombok, proche de l'épicentre de la plupart des séismes, a indiqué l'Agence nationale de gestion des catastrophes.

D'autres ont péri sur l'île voisine de Sumbawa, elle, aussi, touchée par les secousses telluriques. Les zones touristiques sont situées principalement dans l'ouest et le sud de Lombok.

Nombre de victimes ont été tuées par la chute de débris. Des dizaines de milliers de maisons, de mosquées et d'autres bâtiments ont été endommagés ou détruits.

Quelque 390.000 personnes sont logées dans des abris temporaires, a précisé l'agence.

Des organisations humanitaires participant aux opérations d'assistance aux personnes touchées par ces catastrophes naturelles ont fait état d'une insuffisance de vivres et d'eau potable pour les déplacés.

Le coût de la reconstruction devrait dépasser les 7.000 milliards de roupies (416 millions d'euros), selon les autorités indonésiennes.

L'Indonésie, un archipel de 17.000 îles et îlots, est située sur la ceinture de feu du Pacifique, une zone de forte activité sismique. 

Articles similaires

Newsletter :

Version desktop
Copyright © 2018 LEMATIN.ma