Nation

Les Marocains de tous âges et de tous bords célèbrent mardi la Fête de la jeunesse, un heureux évènement qui marque cette année le 55e anniversaire de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, et l'occasion idoine pour la jeunesse marocaine de renouveler son attachement aux idéaux et valeurs patriotiques et de souligner son rôle clé dans l'édification d'un Maroc moderne et prospère.
Célébrée le 21 août de chaque année, la Fête de la jeunesse se veut un événement national phare qui jette la lumière sur les acquis indéniables en faveur de la valorisation et l'épanouissement de cette frange de la population sous la conduite éclairée de S.M. le Roi qui n'a cessé, depuis Son accession au Trône de ses glorieux ancêtres, de placer les préoccupations de la jeunesse au centre de la dynamique du renouveau du pays et de la promotion des différents secteurs.
À cet effet, le Souverain a fait de la question des jeunes une priorité des politiques de développement humain, à travers nombre de projets et de programmes ayant pour objectifs le renforcement de leurs aptitudes et de leur créativité et la valorisation de leurs compétences, afin de faciliter leur insertion socioprofessionnelle et leur assurer un accès égal et équitable aux différents services offerts par le pays.
Les Centres de formation, de qualification et d'insertion pour jeunes, les institutions socio-éducatives, les complexes sociosportifs de proximité, les Maisons des jeunes, les bibliothèques et les espaces dédiés aux nouvelles technologies de l'information et de la communication sont autant de structures mises en place sous l'impulsion de S.M. le Roi en vue de mettre en valeur le potentiel des jeunes générations, quelles que soient leurs conditions économiques et sociales.
L'intérêt porté aux jeunes s'est également traduit par la place qui leur échoit dans la nouvelle Constitution, qui exhorte les pouvoirs publics à prendre toutes les mesures appropriées en vue d'étendre et généraliser la participation de la jeunesse au développement du pays.
La Constitution de 2011 a ainsi prévu la création d'un Conseil consultatif de la jeunesse et de l'action associative, instance consultative dans les domaines de la protection de la jeunesse et de la promotion de la vie associative, chargée de formuler des propositions sur tout sujet d'ordre économique, social et culturel intéressant directement les jeunes et l'action associative, ainsi que le développement des énergies créatives des jeunes et leur incitation à la participation à la vie nationale, dans un esprit de citoyenneté responsable. Autre mesure phare du règne de S.M. le Roi, l'abaissement de l'âge du vote de 20 à 18 ans, eu égard au rôle prépondérant des jeunes dans le façonnement de l'avenir politique, social et économique du Royaume. «Il est vrai que les partis s'efforcent de s'acquitter au mieux de leur tâche. Néanmoins, il leur faudra attirer de nouvelles élites et inciter les jeunes à s’engager dans l’action politique, les générations d’aujourd’hui étant les mieux placées pour connaître les problèmes et les nécessités de leur époque», avait souligné le Souverain dans Son discours adressé à la Nation à l'occasion du 19e anniversaire de la Fête du Trône.
Preuve s'il en fallait de la Sollicitude Royale constante envers les jeunes, l'intérêt accordé par le Souverain aux jeunes Marocains établis à l'étranger, qui sont tout aussi conscients du rôle qui leur incombe dans le renforcement de la dynamique que connaît le Maroc aux niveaux politique, économique, social, culturel et environnemental, et qui sont fortement animés par l’ambition de contribuer pleinement au développement de la mère patrie. Force motrice du pays par excellence, la jeunesse, grâce à la vision audacieuse de S.M. le Roi, incarne désormais l'espoir de toute une Nation dans sa marche irréversible vers le progrès, la prospérité, le développement inclusif et durable et la stabilité socioéconomique. 

Articles similaires

Newsletter :

Version desktop
Copyright © 2018 LEMATIN.ma