Régions

Le rideau s'est levé, jeudi dernier, sur la septième édition du Festival culturel et ludique de Mokrisset (province d'Ouezzane), placée sous le signe «Pour la promotion de l'héritage matériel et immatériel de la région». Le coup d'envoi de ce Festival, organisé par l'association Ajial pour le développement de Mokrisset, en partenariat avec le Conseil provincial d'Ouezzane et la Direction régionale de la culture de Tanger-Tétouan-Al Hoceïma, a été marqué par un concert de la Taktouka Jabalia et un carnaval folklorique qui a sillonné les artères de la ville, mettant en avant la richesse du patrimoine marocain et africain, outre un séminaire qui a braqué les projecteurs sur le rôle de l'instance d'équité, d'égalité des chances et de l'approche genre dans la mise en œuvre de la démocratie participative. S'exprimant à cette occasion, le président de l'association Ajial, Mohamed El Yamani a souligné que ce Festival revient sous un nouveau look après une année d'absence, proposant un programme diversifié aussi bien en termes de contenu que de forme. Quatre jours durant, la région a ainsi été au rendez-vous d’une panoplie d'activités ciblant toutes les catégories de la société et touchant à la fois les volets social, sportif, éducatif, culturel et ludique, pour répondre à tous les goûts, en dépit des multiples obstacles qui se sont présentés lors de la préparation de cet événement, a-t-il précisé.
De son côté, le président du Conseil provincial d'Ouezzane, Larbi Lamharchi, a mis en avant les retombées positives du Festival sur la promotion de l'activité économique de la région en ouvrant la voie devant les artisans et les coopératives agricoles pour commercialiser leurs produits locaux.

Pour sa part, le représentant de la Direction régionale de la culture de Tanger-Tétouan-Al Hoceïma, Abdelmonaim Rahmouni, s'est arrêté sur l'importance de l'organisation de telles manifestations, particulièrement dans le monde rural, affirmant l'engagement du ministère à soutenir toute action culturelle au service du développement. Au volet sportif, le Festival avait prévu des compétitions de pétanque et de minifoot, en plus d'une course sur route, alors que, sur le plan artistique, la présente édition a été marquée par des concerts dans l'art de la Ghayta, Taktouka Jabalia et de Tbourida. À cela s'ajoute une exposition de produits de terroir dans l'objectif de soutenir les coopératives locales, de promouvoir leurs produits et de créer une dynamique économique locale, en plus d'une opération de circoncision collective. 

Articles similaires

Newsletter :

Version desktop
Copyright © 2018 LEMATIN.ma