Nation

Joseph Barzilai, président de la Société fiduciaire du Maroc (SFM), s’est éteint dans la nuit de samedi à dimanche à l’âge de 97 ans. Il s’agit d’un pionnier de la profession comptable qui tire sa révérence après de très longues années passées à la tête de la SFM.

Ayant une fibre nationaliste, Joseph Barzilai a pris, depuis 1940, une part active aux réformes fiscales et a conseillé un nombre important de grandes entreprises. Il a également contribué à structurer la profession comptable et dirigé le projet de normalisation du comptable national et l'introduction de règles fiscales marocaines.

Créée en 1929 et forte d’un siècle d’ancrage dans l’économie du Maroc, la SFM est un acteur de première importance dans le conseil juridique, fiscal, financier et patrimonial au Maroc. Elle met au service de sa clientèle une connaissance profonde et éprouvée de l’ensemble des aspects juridiques, fiscaux, financiers et patrimoniaux de ce pays.

«Pionnière dans ses domaines de compétences dès 1929, la Société fiduciaire du Maroc est parvenue à devenir, au cours du XXe siècle, un acteur majeur pour toutes transactions et opérations juridiques et fiscales. La Société fiduciaire du Maroc a pu ainsi, à travers les décennies, participer indirectement au développement économique et à la sécurisation des affaires au sein du Royaume du Maroc», écrivait le défunt sur le site électronique de la société.

Bénéficiant d’un rayonnement national et international, elle accompagne aussi bien les grandes entreprises marocaines et internationales que les structures familiales dans la diversité de leurs besoins juridique, fiscal, financier et patrimonial.

Ses larges domaines de compétence, son niveau d’expertise élevé et la qualité de ses relations avec l’administration lui permettent d’intervenir dans l’ensemble des secteurs de l’économie marocaine, tels que la banque et l’assurance, l’immobilier, l’industrie, l’agriculture, la grande distribution ou encore le tourisme.

En mai 2015, le groupe français FIDAL et la SFM ont signé à Paris un accord de coopération. Cet accord offre la possibilité aux deux cabinets de proposer à leurs clients un accompagnement dans l’ensemble des domaines du droit des affaires, tant pour répondre à leurs problématiques juridiques et fiscales que pour les conseiller dans leurs projets de développement au Maroc.

Joseph Barzilai avait alors souligné : «Forte de ses valeurs reposant sur la confidentialité, la rigueur, l’excellence technique et le respect du client, la SFM ambitionne au XXIe siècle de demeurer un cabinet d’affaires de référence en apportant, dans le cadre des missions qui lui sont confiées, des réponses à valeur ajoutée aux besoins exprimés par les opérateurs nationaux et internationaux».

Articles similaires

Newsletter :

Version desktop
Copyright © 2018 LEMATIN.ma