Monde

Le bilan du séisme de Lombok, survenu le dimanche 5 août, pourrait grimper à 381 morts selon les données recensées par la base locale des Forces armées indonésiennes (TNI), relève vendredi la presse locale.

Les bilans communiqués par les organismes indonésiens ont été largement différenciés. Au moment où le ministre de la Sécurité, Wiranto, a fait état d'un bilan de 319 morts sur l’île touristique indonésienne, l’armée indonésienne estime que le nombre des personnes ayant péri dans la catastrophe naturelle dépasse 380.

 «Les données relatives aux victimes et le nombre de décès au niveau du séisme de Lombok représentent l’information la plus sensible et la plus recherchée par les médias et le public. Alors, quelles sont les statistiques exactes? Chaque organise pourrait avoir raison car les chiffres avancés sont basés sur des observations sur le terrain», a déclaré le porte-parole de l'Agence nationale de gestion des catastrophes, Sutopo Purwo Nugroho dans un communiqué.

Plus d'un millier d'habitants ont été ; gravement ; blessés et quelque 270.000 personnes ont été déplacées, a indiqué Sutopo Purwo Nugroho. 

Depuis le tremblement de terre de magnitude 6,9 dimanche, dont l'épicentre se situait dans le nord de l'île volcanique, la plus violente des 355 répliques, a été de magnitude 5,9 ressentie jeudi vers 13h30 à l’heure locale à Bali, l'île la plus touristique de l'archipel d'Asie du Sud-est.

Comptant quelque 17.000 îles et îlots, l'Archipel indonésien se trouve sur la Ceinture de feu du Pacifique, une zone caractérisée par une forte activité sismique et volcanique. 

 

Articles similaires

Newsletter :

Version desktop
Copyright © 2018 LEMATIN.ma