Régions

L'Agence pour la promotion et le développement du Nord (APDN) et «SABIC Morocco and West Africa», filière de Saudi Basic Industries Corporation, ont procédé, mercredi dernier, à l'inauguration des nouveaux espaces et d’outils de travail au lycée de Ksar Sghir, entrant dans le cadre du programme d’excellence objet d’une convention entre les partenaires.
Ce projet, auquel a été allouée une enveloppe budgétaire de près de 93.000 dollars US, porte sur la création d’une salle multimédia et d’une bibliothèque, la création et l'équipement d'une pépinière pédagogique incluant une salle de contrôle goutte-à-goutte et l'installation de toilettes sèches visant la sensibilisation des lycéens à l’écologie et la préservation de l’environnement.
Cette initiative vise à améliorer les conditions d'apprentissage des 1.400 élèves scolarisés dans l'établissement. Elle leur procurera les moyens nécessaires pour affiner leur processus de scolarisation et des espaces structurés pour exercer des activités complémentaires comme le jardinage et le développement informatique. Faisant partie d’une stratégie et d’une vision intégrée de l’APDN pour la valorisation et l’excellence de l’éducation nationale, ce projet se veut une «action d’excellence pour les jeunes lycéens en milieu rural», a déclaré à la MAP le directeur général de l’Agence, Mounir El Bouyoussfi. 

À terme, le projet permettra d’améliorer la qualité de l’enseignement et les conditions d’éducation dans ce lycée, a-t-il ajouté, jugeant nécessaire de «sensibiliser les élèves à l’environnement et de les accompagner à l’instar des élèves au milieu urbain, notamment en ce qui concerne l’informatique».
Même son de cloche chez Erradi Hafida, directrice provinciale de l’éducation nationale de Fahs Anjra, qui a souligné, dans une déclaration à la MAP, l’importance de ces projets dans la lutte contre la déperdition scolaire et la promotion de la scolarisation, surtout de la fille en milieu rural. De son côté, l’attaché culturel de l’ambassade d’Arabie Saoudite au Maroc, Mossaid Al Jarrah, a indiqué qu’il s’agit d’un exemple éloquent «de la coopération dans le domaine de l’éducation et de la culture». «Nous tenons à consolider la coopération dans ces domaines avec la partie marocaine», a assuré le diplomate saoudien, faisant savoir que d’autres projets éducatifs et culturels suivront dans d’autres régions du Maroc. 

Articles similaires

Newsletter :

Version desktop
Copyright © 2018 LEMATIN.ma