Fête du Trône

En octobre prochain, le pays mettra en service le plus grand complexe solaire thermique à concentration (CSP) au monde : Noor Ouarzazate, d’une capacité totale de 580 MW, dont 510 en CSP. L’état d’avancement de ce mégaprojet, qui propulse le Maroc au rang de «superpuissance solaire», a été l’objet d’une séance de travail présidée par le Souverain en avril 2018 à Rabat.

L'année 2018 est historique pour le Plan solaire marocain à l’échelle mondiale. En octobre, le pays mettra en service le plus grand complexe solaire thermique à concentration (CSP) du monde : Noor Ouarzazate, d’une capacité totale de 580 MW, dont 510 MW en CSP. L’état d’avancement de ce mégaprojet, qui propulse le Maroc au rang de «superpuissance solaire», a été l’objet d’une séance de travail présidée par Sa Majesté le Roi Mohammed VI, le 26 avril 2018 au Palais Royal de Rabat, organisée dans le cadre du suivi périodique et régulier par le Souverain de la mise en œuvre de la stratégie de développement des énergies renouvelables. Selon Mustapha Bakkoury, président de Masen (Moroccan Agency for Sustainable Energy), tout le complexe Ouarzazate sera opérationnel en octobre 2018, aussi bien dans sa composante CSP (Centrales I, II et III) que photovoltaïque (Centrale IV).
Rappelons que le complexe solaire Noor Ouarzazate a été développé en plusieurs phases, pour un investissement total supérieur à 24 milliards de DH, sans compter les infrastructures communes développées par Masen et l’Office national de l'électricité et de l'eau potable pour les besoins des développeurs. La première phase, inaugurée en février 2016, porte sur Noor Ouarzazate I, une centrale CSP à miroirs cylindro-paraboliques d’une puissance de 160 MW et une capacité de stockage de 3 heures. 
La deuxième phase consiste en la réalisation de deux centrales CSP distinctes, dotées de capacités de stockage jusqu’à 8 heures : Noor Ouarzazate II, à miroirs cylindro-paraboliques d’une puissance de 200 MW, et Noor Ouarzazate III, d’une puissance de 150 MW, reposant sur la technologie à tour. La troisième phase, concerne Noor Ouarzazate IV, développé dans le cadre de «Noor PV I», un programme 100% photovoltaïque comprenant également Noor Laâyoune (80 MW) et Noor Boujdour (20 MW). 
Une fois pleinement opérationnel, le complexe Noor Ouarzazate produira suffisamment d’électricité pour plus d’un million de foyers en réduisant la dépendance énergétique du pays d’environ 2,5 millions de tonnes de pétrole et ses émissions de carbone de 760.000 tonnes par an. Noor Ouarzazate est le premier complexe solaire d’une série de projets, en développement ou à l'étude, prévus par le plan solaire Noor qui s’inscrit dans la volonté du Royaume de générer 52% de son électricité à partir de sources renouvelables d’ici à 2030. Parmi ceux programmés à court terme, Noor-Midelt qui comprendra deux centrales de technologie hybride, combinant CSP (thermosolaire) et PV (photovoltaïque) d'une puissance totale pouvant dépasser 800 mégawatts (MW). Les travaux de construction devront démarrer début 2019. S’y ajoutent le projet Noor PV II portant sur une capacité de plus de 800 MW et qui se déclinera sur plusieurs provinces (Laâyoune, Boujdour, Taroudant, Kelaa des Sraghna, Khouribga, Lhajeb, Guercif, Sidi Bennour et Jerada).

Articles similaires

Newsletter :

Version desktop
Copyright © 2018 LEMATIN.ma