Économie

En juin dernier, la production et les ventes ont baissé dans toutes les branches industrielles. Malgré ce repli, les patrons restent globalement optimistes et s’attendent à un redressement de leurs activités pour le trimestre en cours. L’enquête mensuelle de conjoncture de Bank Al-Maghrib révèle les causes de cette baisse et ce qui rassure les industriels marocains ce trimestre.

Les industriels marocains sont globalement optimistes pour le trimestre juillet-septembre. Ils s’attendent à un accroissement de la production et des ventes dans les industries agroalimentaires, textile et cuir et chimiques & parachimiques. Celles opérant dans les industries mécaniques et métallurgiques s’attendent à une hausse de la production, mais à une baisse des ventes. 
Toutefois, une entreprise sur cinq dans l’agroalimentaire déclare ne pas avoir de visibilité quant à l’évolution future de son activité. Cette incertitude est partagée par la moitié des chefs d’entreprises chimiques et parachimiques et 44% des entreprises mécaniques et métallurgiques. 
Cet optimisme est alimenté par des carnets de commandes en hausse dans tous les secteurs sauf celui de la chimie et parachimie. Malgré cette progression, les carnets de commandes restent à des niveaux inférieurs à la normale dans les branches concernées.
Les résultats de l’enquête mensuelle de conjoncture de Bank Al-Maghrib pour le mois de juin indiquent une baisse, d’un mois à l’autre, de la production et des ventes qui aurait concerné toutes les branches d’activité. La production du secteur agroalimentaire aurait accusé une baisse en juin, selon BAM. Le taux d’utilisation des capacités (TUC) de cette branche se serait établi à 71%, soit le même niveau que le mois précédent. «La baisse de la production dans le textile et cuir aurait concerné l’ensemble de ses sous-branches. Dans ces conditions, le TUC se serait replié de 2 points à 71%», indique la Banque centrale. 
Dans la chimie-parachimie, le TUC aurait reculé à 49% contre 53% le mois précédent. Dans les industries mécaniques et métallurgiques, il aurait baissé à 65%. Les ventes ont augmenté sur le marché local pour toutes les industries sauf l’agroalimentaire, où elles ont reculé. Les ventes à l’étranger ont, quant à elles, progressé dans les industries mécaniques et métallurgiques, stagné dans le textile & cuir et chimie-parachime et reculé dans l’agroalimentaire.

Articles similaires

Newsletter :

Version desktop
Copyright © 2018 LEMATIN.ma