Nation

Le premier groupe d’amitié parlementaire Colombie-Maroc a été créé, récemment, au sein du Sénat colombien, dans le cadre du renforcement de la coopération interparlementaire entre les deux pays.

La création de ce groupe a été annoncée lors d’une rencontre entre le président de la Commission des Relations extérieures au sein de cette instance législative, Ivan Leonidas Name Vasquez, et l’ambassadeur du Maroc en Colombie, Farida Loudaya.
A l’origine de cette initiative, Ivan Leonidas Name Vasquez du parti de l’Alliance Verte (Gauche), assurera la présidence de ce groupe d’amitié. 

Outre le président de la Commission des Relations extérieures, ce groupe interparlementaire compte également parmi ses membres de grandes figures de la vie politique colombienne représentant les cinq formations politiques majeures du pays.

Il s’agit de l'ex-président du Sénat du parti «Conservateur colombien» (droite),  Efrain José Cepada Sarabia, ainsi que de  Andres Felipe Garcia Zuccardi du parti de l'«Unité nationale» (centre droite), de Honorio Miguel Henriquez Pinedo du parti «Centre démocratique» (parti au pouvoir, droite) et de  Antonio del Cristo Guerra de la Espriella du parti «Changement radical» (centre-droite). 

Depuis l’établissement des relations diplomatiques entre les deux pays en 1979, c’est la première fois qu’un groupe du genre voit le jour au sein du Sénat colombien. Jusque-là, seule la Chambre des représentants disposait d’un tel groupe.

La résolution portant création de ce groupe d'amitié prévoit de «créer des canaux de dialogue binational en vue de rapprocher les deux institutions législatives dans la perspective de renforcer davantage les excellentes relations bilatérales qui unissent la République de Colombie et le Royaume du Maroc».

Cette initiative vient conforter le dynamisme positif de la relation bilatérale entre le Maroc et la Colombie et ne manquera pas de favoriser une compréhension mutuelle et un échange fructueux entre la Chambre des conseillers marocaine et le Sénat colombien.

Le Sénat colombien a réitéré son appui à l'égard de la cause nationale par l’adoption, le 2 mai 2017, d’une résolution soutenant l'intégrité territoriale du Maroc et appuyant les efforts déployés par le Royaume depuis 2007, pour parvenir à une solution politique, juste, définitive et mutuellement acceptable à la question du Sahara, sur la base de l'initiative marocaine d'autonomie.

 

Articles similaires

Newsletter :

Version desktop
Copyright © 2018 LEMATIN.ma