Monde

Les pompiers poursuivent les opérations de recherches à Mati, à l'est d'Athènes, après l'incendie qui a fait des dizaines de morts, le plus meurtrier en Grèce ces dernières années, tandis que des critiques montent sur la gestion de cette crise par les autorités. Cinq nouveaux corps ont été découverts dans la nuit de mardi à mercredi, tandis que 71 personnes restaient hospitalisées, a annoncé mercredi matin la porte-parole des pompiers, Stavroula Maliri. «Nous avons reçu de nombreux appels signalant des personnes portées disparues», a-t-elle souligné, sans exclure que, vu l'état des corps, «des disparus figurent parmi les 79 victimes découvertes». La mairie de Rafina craint que le nombre des victimes puisse atteindre une centaine, beaucoup plus que les derniers feux meurtriers dans le Péloponnèse et en Eubée en 2007, qui avaient fait 77 morts. 

 

Articles similaires

Newsletter :

Version desktop
Copyright © 2018 LEMATIN.ma