Nation

Le ministère du Tourisme, du transport aérien, de l'artisanat et de l'économie sociale et le secrétariat d’État chargé de l'Artisanat et de l'économie sociale ont organisé, vendredi dernier à Laâyoune, une rencontre de consultation sur l'élaboration de la stratégie nationale et du plan d'action relatifs au développement de l'économie sociale et solidaire dans la région de Laâyoune-Sakia El Hamra. Cette rencontre vise à enrichir les discussions au sujet du projet de développement lancé dans le Royaume, et à examiner les moyens à même de hisser le rendement et la performance du secteur de l'économie sociale et solidaire pour contribuer à la dynamique de développement. Intervenant à cette occasion, la directrice de la promotion de l'économie sociale au secrétariat d'État chargé de l'Artisanat et de l'économie sociale, Saloua Tajri, a indiqué qu'une telle réunion témoigne de l'engagement du ministère à traduire dans les faits les choix et les priorités stratégiques que S.M. le Roi Mohammed VI a définis, notamment le chantier de la régionalisation avancée, relevant que cette rencontre s'inscrit dans le cadre de la première étape de l'élaboration de la stratégie nationale relative au développement de l'économie sociale et solidaire à l'horizon de la prochaine décennie. À travers ce genre de rencontres, le ministère ambitionne de préparer une stratégie nationale complète visant à mettre en place une plateforme de convergence et de complémentarité entre les différents programmes nationaux orientés vers l'économie sociale et solidaire, à relever le rendement du secteur pour qu'il soit en mesure de produire de la valeur ajoutée, et à fédérer les initiatives et les énergies de production en vue de lutter contre la pauvreté, la précarité, l'exclusion et le chômage, a-t-elle expliqué. Pour sa part, le directeur régional de l'artisanat (Laâyoune), Ahmed Dahi, a indiqué que cette réunion entend contribuer à la mise en place d'une stratégie nationale dédiée à l'économie sociale et solidaire avec le concours de tous les intervenants, y compris les coopératives, les associations et les acteurs institutionnels. 
Les participants ont l'occasion, à travers une série d'ateliers, de recueillir des données de l'ensemble des intervenants dans ce secteur et, partant, formuler des recommandations à même de contribuer à l'élaboration de la stratégie nationale y afférente, a-t-il précisé.

Articles similaires

Newsletter :

Version desktop
Copyright © 2018 LEMATIN.ma