Sports

Le joueur allemand d’origine turque Mesut Özil a annoncé dimanche qu'il quittait la sélection d'Allemagne en mettant en avant le «racisme» dans les critiques dont il est victime après l'élimination de la Mannschaft dès le premier tour du Mondial-Russie 2018.

La Fédération allemande de football (DFB) a rejeté lundi les accusations de racisme proférées à son encontre par le joueur. «Nous rejetons catégoriquement le fait que la DFB soit associée au racisme, eu égard à ses représentants, ses salariés, ses clubs, les performances de millions de bénévoles à la base», a indiqué la DFB, dont le président Reinhard Grindel a été vivement mis en cause par le champion du monde 2014 aux origines turques.

C'est une photo d'Özil et de son compatriote Ilkay Gündogan avec le président turc Recep Tayyip Erdogan qui a valu aux deux joueurs des critiques acerbes, surtout après l'élimination précoce des champions du monde 2014 dès la phase de groupes du Mondial-2018.

De son côté, la chancelière Angela Merkel a annoncé, via son porte-parole Ulrike Demmer, qu’elle respecte la décision prise par le joueur de football allemand d'origine turque de se retirer de l'équipe nationale au lendemain de l'annonce de sa retraite internationale, accusant notamment la fédération allemande de racisme. Cette décision a été également saluée par des responsables turcs, en la qualifiant de position honorable.

Articles similaires

Newsletter :

Version desktop
Copyright © 2018 LEMATIN.ma