Nation

Le transport maritime reste le premier moyen utilisé par les MRE pour rejoindre le Maroc avec une part de 44% de l’ensemble du trafic, dont 65% assurés par le port Tanger Med, suivi par le transport aérien avec 41%, avec la première position occupée par l’aéroport Mohammed V (30%), suivi de l’aéroport Marrakech-Menara (16%), et la voie terrestre via le poste Beni-Ansar (37%) et Sebta (62%).

Un total de 961.000 MRE ont regagné le Maroc à la date du 17 juillet, a indiqué, jeudi à Rabat, le ministre délégué chargé des Marocains résidant à l’étranger et des affaires de la migration, Abdelkrim Benatiq, notant que le pic devra être atteint durant les deux dernières semaines du mois de juillet ainsi qu’une semaine avant l’Aïd Al Adha. Le ministre délégué chargé des Relations avec le Parlement et la société civile, porte-parole du gouvernement, Mustapha El Khalfi, a précisé que dans un exposé présenté devant le Conseil de gouvernement sur l’opération Marhaba 2018, qui a débuté le 5 juin et se poursuit jusqu’au 15 septembre, sous la présidence effective de S.M. le Roi Mohammed VI, M. Benatiq a souligné que le transport maritime reste le premier moyen utilisé par les MRE pour rejoindre le Maroc avec une part de 44% de l’ensemble du trafic, dont 65% assurés par le port Tanger Med, suivi par le transport aérien avec 41%, avec la première position occupée par l’aéroport Mohammed V (30%), suivi de l’aéroport Marrakech-Menara (16%), et la voie terrestre via le poste Beni-Ansar (37%) et Sebta (62%).
Il a également fait état d’une bonne et efficiente coordination entre l’ensemble des intervenants au niveau national, à travers la commission nationale de transit présidée par le ministère de l’Intérieur, en plus de la coordination avec les autorités espagnoles dans le cadre de la commission mixte. Il s’agit d’assurer le passage de 5,3 millions de personnes dans les deux sens et de 378.000 véhicules, a indiqué M. El Khalfi dans un communiqué lu lors d’un point de presse à l’issue du Conseil du gouvernement. 

S’agissant des préparatifs pour l’accueil des MRE, M. Benatiq a noté qu’une vingtaine d’aires de repos ont été aménagées précisant qu’un cahier des charges a été élaboré pour les opérateurs du transport maritime et qu’une commission de contrôle des prix a été mise sur pied, ayant permis une réduction de 20 à 30% des coûts de la traversée. Il a également mis en relief le rôle central de la Fondation Mohammed V pour la solidarité qui a mobilisé 315 cadres médicaux, 782 assistantes sociales et 126 volontaires pour offrir les meilleurs services et accompagner les MRE, outre les efforts soutenus déployés au niveau de la sécurité.

Évoquant l’accompagnement administratif et juridique, le ministre souligne qu’un guichet dédié aux MRE a été installé au sein des administrations et institutions et qu’une commission centrale d’accueil a été instituée au ministère de la Justice ainsi que des commissions au niveau des différentes juridictions du Royaume pour le traitement rapide des questions concernant les Marocains résidant à l’étranger. Au niveau du foncier, il a également été procédé à la mise en place de guichets spéciaux dans les différents services de l'Agence nationale de la conservation foncière du cadastre et de la cartographie ainsi qu'au lancement d'un service électronique «Mohafadati», tandis qu'au niveau de l'administration des douanes et impôts indirects, une cellule de suivi et de règlement des dossiers en suspens a été instaurée.

À la fin de cet exposé, les membres du gouvernement ont salué les efforts déployés par les différents secteurs, soulignant que la volonté des Marocains du monde de contribuer au développement de leur pays appelle à intensifier les efforts nationaux requis pour accompagner leurs besoins et répondre à leurs attentes, rapporte M. El Khalfi. 

La généralisation de l’enseignement préscolaire, un chantier national «ambitieux»

Le projet de la généralisation de l'enseignement préscolaire est un chantier national «ambitieux» qui se base sur une vision stratégique claire visant à contribuer à l’amélioration de la qualité de l’enseignement au Royaume, a souligné, jeudi à Rabat, le Chef du gouvernement, Saâd Eddine El Othmani. M. El Othmani, qui s’exprimait à l’ouverture de la réunion hebdomadaire du Conseil de gouvernement, a indiqué que la généralisation de l’enseignement préscolaire pour les enfants de 4 à 6 ans constitue une priorité et entre dans le cadre de la réforme globale prônée par la Vision stratégique de l’éducation et de la formation 2015-2030. À cet effet, il a tenu à féliciter le gouvernement, et particulièrement le pôle de l’Éducation nationale, dans toutes ses composantes, pour la mise en place et le lancement effectif de ce plan national, lors d’une cérémonie organisée mercredi sous le Haut Patronage de S.M. le Roi Mohammed VI et qui a été marquée par un Message Royal adressé aux participants. Ce projet, une des priorités du gouvernement qui avait annoncé plusieurs mesures et programmes dans le cadre d'une vision intégrée et complémentaire, s'ajoute à d'autres initiatives visant à améliorer la qualité de l’enseignement, à donner à l’école publique la place qui lui échoit à l'avenir et à contribuer à combler le déficit actuel, à travers notamment la création, dès l’année prochaine, de 4.000 nouvelles classes dans le préscolaire, a dit M. El Othmani.

Articles similaires

Newsletter :

Version desktop
Copyright © 2018 LEMATIN.ma