Économie

La mine d’étain d’Achmmach, située dans la province d’El Hajeb à 40 km de Meknès, recèlerait davantage de minerais qu'attendu. C’est ce que le développeur de la mine Kasbah Ressources a révélé suite à une récente étude de faisabilité. Il en ressort une réserve de 7 millions de tonnes de minerais avec une teneur moyenne en étain de 0,82%, soit 58.000 tonnes. La nouvelle estimation du potentiel du site améliore les résultats de la précédente étude menée en 2016 de 7% en tonnes de minerai d’étain et de 4% l’étain contenu, soit 2.000 tonnes d’étain additionnelles. «Nous sommes ravis de cette nouvelle estimation qui nous ouvre la voie sur d’autres opportunités intéressantes dans la région. Le site peut être encore exploité à l’avenir et recèlerait un potentiel important», a déclaré Russell Clark, DG de Kasbah Resources. Pour le moment, l’explorateur minier australien poursuit le développement de la mine. Il vient notamment de déposer une demande de permis pour la construction d’un barrage pour le stockage d’eau nécessaire à la production et travaille également avec le fournisseur d’électricité local pour établir une ligne électrique sur le site. Les coûts d'investissement initiaux du projet sont estimés à 96,4 millions de dollars. La construction de la mine, qui commencera début 2019, devra durer 20 mois pour un démarrage de la production le second semestre 2020. Sa durée de vie est estimée à 10 ans. 

Le projet Achmmach est détenu par Atlas Tin SAS (ATS), une coentreprise détenue par Kasbah Resources (75%), Toyota Tsusho Corporation (20%) et Nittetsu Mining Corporation (5%). Kasbah Resources compte parmi ses actionnaires les fonds d’investissements Pala Investments (21,5%) et African Lion Group (13,1%). 
 

Articles similaires

Newsletter :

Version desktop
Copyright © 2018 LEMATIN.ma