Société

Huit organisations et institutions agissant en faveur du développement social et économique des femmes se sont réunies récemment pour partager leurs expériences et essayer de trouver des solutions aux problèmes que rencontrent les femmes dans leur travail.

L’ONG Humanité & Inclusion a organisé dernièrement, en partenariat avec L’Heure joyeuse et le Réseau marocain d’économie sociale et solidaire (Remess), une rencontre d’échange dans le cadre de son projet «Les femmes : actrices de l’économie sociale et verte au Maroc». Cette rencontre, qui a réuni 8 organisations et institutions agissant en faveur du développement social et économique des femmes, vise à partager les expériences entre les acteurs de l’insertion professionnelle des femmes au Maroc au sein d’un groupe de travail, pour échanger et débattre autour du sujet «Femmes et emploi salarié», tirer et partager les bonnes pratiques, enseignements et solutions aux problématiques majeures du sujet au Maroc. «Cette rencontre vise à mutualiser des actions de terrain au sein des projets en faveur des femmes sur la région et au Maroc et à proposer des solutions aux problématiques de l’autonomisation des femmes vulnérables à travers l’emploi salarié. 

Ainsi, le programme de l’atelier a opté pour la constitution d’un focus groupe afin de discuter et partager des réflexions relatives aux problèmes, freins et obstacles rencontrés sur le terrain par rapport à l’employabilité des femmes au Maroc et permettre de partager les bonnes pratiques préconisées pour remédier à la problématique», soulignent les organisateurs dans un communiqué.
Les participants à cette rencontre ont dénoncé le manque d’information par rapport aux opportunités d’emploi offertes par le marché de l’emploi au Maroc, l’absence de politique de diversité du genre dans les entreprises marocaines et l’écart entre les acquis théoriques et ce que l’entreprise demande dans la pratique. «Il est essentiel de stimuler la communication au sein de la famille en instaurant un climat favorable et développer l’esprit de prise d’initiatives et de l’entrepreneuriat des femmes. Il faut également établir davantage des partenariats et des interactions avec les entreprises qui recrutent et développer les entreprises dans le cadre de l’Économie sociale et solidaire», recommandent les participants. 

Articles similaires

Newsletter :

Version desktop
Copyright © 2018 LEMATIN.ma