Éco Actu

Le commerce des biens d'occasion sur Avito permet de sauvegarde chaque année plusieurs tonnes de plastique, d’acier et d’aluminium et de réduire les émissions de CO2. C’est ce que révèle la dernière enquête «The second Hand effect» réalisée par la maison-mère du site marocain d’annonces, le groupe norvégien Schibsted Group.

Rien que pour les achats de véhicules d’occasion, l’étude fait état d’une économie de plus de 22.000 tonnes de plastique, de 25.000 tonnes d’acier et de 1.600 tonnes d’aluminium en 2017, ceci en plus des 327.140 tonnes d’émissions de CO2 qui ont été évitées. Tout cela grâce à la consommation de biens d’occasion disponibles sur le site.

Les achats enregistrés dans les autres rubriques d’Avito, informatique et multimédia, jardin et maison, loisirs et divertissement, vêtement et bien-être, totalisent de leur côté quelque 53.942 tonnes d’émissions de CO2, 1.367 tonnes de plastique, 1.100 d’acier et 26 tonnes d’aluminium sauvegardées.

Articulée autour du concept de l’économie circulaire, l’étude «The Second Hand Effect» révèle chaque année les impacts environnementaux de la consommation de biens d’occasion à travers une dizaine de filiales de Schibsted dans le monde. Elle indique ainsi «le rôle salutaire des modèles de commerce de produits de seconde main partout dans le monde ainsi que l’influence essentielle de leurs utilisateurs», explique le site d’annonces dans un communiqué.

«Les nouvelles attentes des consommateurs, conjuguées à la dynamique mondiale de réduction des impacts négatifs de la vie moderne, justifient pleinement que l’on s’oriente vers de nouveaux modèles de consommation », affirme Zakaria Ghassouli, directeur général d’Avito. «Notre entreprise représente une alternative de plus en plus prisée sur le marché marocain, preuve s’il en est de l’alignement de l’usage de notre plateforme avec les nouvelles aspirations de la société marocaine», a-t-il ajouté.

Articles similaires

Newsletter :

Version desktop
Copyright © 2018 LEMATIN.ma