Économie

La transaction ayant permis à l’explorateur britannique Emmerson d’acquérir la mine de potasse de Khémisset a été menée par le cabinet d’avocat DLA Piper. Grâce à l’accompagnement du cabinet réputé pour ce genre d’opérations, le deal a été une réussite, selon les parties prenantes. La rapidité de la transaction a d’ailleurs permis à Emmerson de prendre ses marques au Maroc et entamer un ambitieux programme d’investissement à Khémisset.

C'est le bureau marocain de DLA Piper qui a conseillé Moroccan Salts Limited (MSL) dans son opération de cession au britannique Emmerson. Une transaction réussie, à en croire le cabinet d'avocats d'affaires international. Il a été classé en 2016, pour la 7e année consécutive, au premier rang mondial en volume d’opérations de fusions & acquisitions, selon les classements MergerMarket. 
Pour rappel, le rachat de MSL a permis à Emmerson d’acquérir la totalité de l’une des mines de potasse les plus prometteuses de la région, à Khémisset au Maroc. Coût de la transaction : 10 millions de livres sterling, financés en partie par une levée de fonds sur la Bourse de Londres d'un montant de 6 millions de livres. «Nous avons été très satisfaits du travail de DLA Piper dans cette transaction, permettant une finalisation rapide et en douceur. Avec une demande mondiale de potasse en augmentation, le Maroc nous fournit un environnement attractif pour développer nos opérations et bénéficier de son accès facile aux grands marchés», a déclaré Robert Wrixon, Directeur Exécutif d'Emmerson, cité dans un communiqué. L'équipe de DLA Piper était dirigée par son avocat Peter Finan et son partenaire Saad El Mernissi de la division Finance, projets et restructuration, ainsi que l’associé du cabinet Marie-Michele Banzio, de la division Corporate. «Nous sommes ravis d'avoir contribué à ce résultat positif pour notre client. Il s’agit d’une transaction très importante pour notre bureau casablancais et un gage de confiance pour les investisseurs désireux de s’implanter au Maroc», a souligné, pour sa part, Christophe Bachelet, Managing Partner du bureau de Casablanca de DLA Piper. Ce dernier est implanté dans plus de 40 pays aux Amériques, en Europe, au Moyen-Orient, en Afrique et en Asie-Pacifique. 
Pour rappel, le 10 juillet, Emmerson a annoncé une levée sismique de 60 km sur le gisement de Khémisset. Ces études sismiques serviront de base à l’étude exploratoire que la compagnie entamera le premier trimestre 2019 ainsi qu'au programme de forage prévu la même période. «La levée sismique qui vient d’être achevée est le premier jalon de notre projet à Khémisset après son acquisition le mois dernier. Les résultats de ces études devront nous fournir de précieuses informations qui vont améliorer notre compréhension du bassin, notre modèle géologique et constitueront également la composante majeure de la conception et de la planification futures de la mine», avait déclaré Hayden Locke, PDG d'Emmerson. Le site de Khémisset présente plusieurs avantages pour la compagnie. Déjà, le potentiel du site, qui s’étend sur 60 km, jugé très important, est estimé à plus de 311,4 millions de tonnes de potasse. De plus, les coûts d’exploration et de production sont présentés comme «très compétitifs», ce qui assurera à l’explorateur une marge plus importante que ce qui se fait actuellement de par le monde. Ceci sans oublier l’emplacement du site, situé au nord du Maroc et qui ouvre des débouchés pour la potasse marocaine notamment à destination des marchés européens et surtout africains.

Articles similaires

Newsletter :

Version desktop
Copyright © 2018 LEMATIN.ma