Éco Entreprise

Le français CMA CGM, numéro trois mondial du transport maritime de fret, a approché l’allemand Hapag-Lloyd, numéro cinq mondial du même secteur, pour réfléchir à une fusion. C’est ce que révèlent des sources financières citées par Reuters. Une proposition qui n’a, toutefois, pas été appréciée par les principaux actionnaires de Hapag-Lloyd, selon les mêmes sources. L'éventuelle fusion s'effectuerait par échange d’actions, d’après trois sources financières, citées par Reuters.
Les réactions du marché ne se sont pas fait attendre. L’action Hapag-Lloyd a, en effet, bondi de plus de 11% à la Bourse de Francfort à la suite de cette information de Reuters. Elle gagnait encore 5,79% à 13 h 48 GMT lundi. Cette tentative de CMA CGM serait liée, selon ces sources financières, aux difficultés du secteur, contraignant ses principaux acteurs à rechercher des alliances. Le transport maritime de conteneurs est, en effet, confronté depuis près de 10 ans à des problèmes de surcapacités qui ont provoqué la pire crise jamais vue dans le secteur, avec des entreprises condamnées à disparaître et d’autres contraintes de rechercher des alliances pour parvenir à des économies d’échelle, note Reuters. Déjà touché de plein fouet par le ralentissement des échanges internationaux à la suite de la crise financière de 2007-2009, le secteur est à nouveau fragilisé par l’aggravation des tensions commerciales entre les États-Unis et la Chine, qui rend plus incertaine l’évolution des liaisons maritimes. 

Articles similaires

Newsletter :

Version desktop
Copyright © 2018 LEMATIN.ma