Éco Développement

Le Conseil supérieur de la chasse, réuni hier à Rabat, a fixé la date de l’ouverture générale de la chasse pour la saison 2018-2019 au 30 septembre pour les principales espèces de gibiers, à l'exception de la tourterelle dont la chasse ne sera pas ouverte avant le 13 juillet 2019. Selon le Haut Commissariat aux eaux et forêts et à la lutte contre la désertification, les recettes ont augmenté de 4,5% par rapport à l'année dernière pour atteindre 43,5 millions de dirhams. «De bons chiffres dus principalement aux redevances d’amodiation du droit de chasse, aux taxes sur les permis de chasse et des licences. Ce montant est réinvesti pour réaliser des aménagements, des équipements des unités de gestion de la chasse et d’une manière générale pour la réalisation des actions visant la conservation et le développement de la faune sauvage» se réjouit le Haut Commissariat dans un communiqué. L'évaluation des résultats de la saison de chasse écoulée établie par le Haut Commissariat estime à plus de 165.203 oiseaux, dont 162.009 perdreaux issus d’élevage, qui ont été lâchés dans les lots amodiés et les réserves de chasse. Les prélèvements en perdreaux ont augmenté de 9,18% par rapport à la saison dernière. Le secteur de la chasse a enregistré l'arrivée cette année de 2.619 nouveaux et compte désormais un total de 79.042 chasseurs dans le Royaume. Les territoires de chasse amodiés totalisent une superficie qui dépasse 2,8 millions d'hectares, répartie sur 1.036 lots, dont 92 lots réservés à la chasse touristique et 870 lots de chasse associative et 14 lots didactiques et 50 lots de chasse provinciale et 10 immeubles ruraux. Le nombre de lots amodiés est passé de 565 en 2007-2008 à 1.036 actuellement, soit une augmentation de 83% en une décennie. Selon la même source, l'amodiation contribue au développement de l'économie locale à travers sa contribution à la création d'emploi et la commercialisation des produits de terroir. Ainsi, l'amodiation permet de créer 2 millions de journées de travail annuellement en milieu rural. Cette saison a été caractérisée par la mise en œuvre, pour la 6e année consécutive, de la stratégie de maitrise des populations de sanglier. Jusqu'au 15 juin 2018, 784 battues ont été organisées dans 337 points noirs au cours desquelles 4.998 animaux ont été abattus.

Articles similaires

Newsletter :

Version desktop
Copyright © 2018 LEMATIN.ma