Éco Actu

C'est un fait. L’espace de travail numérisé bénéfice aux collaborateurs et leur ouvre d'autres horizons. S’ils sont épanouis et motivés, leur rendement s'améliore. C'est l'une des principales conclusions d'Aruba, fournisseur de solutions et filiale de l’équipementier américain Hewlett Packard Enterprise (HPE). Celui-ci s'est attelé à sonder 7.000 employés dans 15 pays. 

Ce travail distingue deux catégories de population sur le digital workplace, les «révolutionnaires du numérique» et les « retardataires du numérique ». Pour les plus en pointe, l'impact du digital workplace se ressent dans la satisfaction de leur travail (74%), la gestion équilibrée de la vie privée/ vie professionnelle (70%) et l'amélioration de la productivité (73%).

Mais si les collaborateurs sont épanouis et motivés à travers les espaces de travail numérique, l'aspect sécurité ne doit pas être occulté.70% de l'échantillon admettent avoir eu des comportements à risque comme le partage de mots de passe ou le téléchargement de fichiers sur un périphérique personnel.

La liste des erreurs ne s'arrête pas là. Un quart des employés déclare s'être connecté de manière ponctuelle sur un réseau WiFi ouvert. 20% des répondants utilisent le même mot de passe pour différents comptes et applications et 17% ont reconnu noter leur mot de passe pour ne pas l'oublier.

Face à ces différents périls, les entreprises doivent prendre en compte l'aspect sécurité dès la conception de l'architecture de l'espace de travail numérique.

Articles similaires

Newsletter :

Version desktop
Copyright © 2018 LEMATIN.ma