Nation

La Délégation générale à l'administration pénitentiaire et à la réinsertion (DGAPR) a affirmé que la visite exploratoire prévue d'une commission parlementaire à certains établissements pénitentiaires s'inscrit dans le cadre des prérogatives constitutionnelles de l'institution parlementaire visant à s'arrêter sur les véritables conditions de détention et les problèmes auxquels sont confrontés ces établissements. Dans une mise au point publiée samedi, la DGAPR affirme, en réaction aux informations diffusées par certains sites électroniques, selon lesquelles la commission compte «mener une enquête sur des failles dans des établissements pénitentiaires», qu’il s’agit d'une visite exploratoire, dans le cadre des missions qui lui sont attribuées, soulignant que la DGAPR ne peut que saluer ce genre de visites, car elles permettent aux représentants de la nation de s'informer des conditions de détention et des problèmes auxquels sont confrontés ces établissements.
La DGAPR a estimé au début qu’il ne s’agissait que de simples fausses informations publiées par ces sites, mais lorsqu'elle a découvert qu'il s'agissait d'une déclaration attribuée à un membre de la commission relevant d'un groupe parlementaire, reliant l’organisation de cette visite à des dysfonctionnements dans des établissements pénitentiaires, elle a été persuadée que ces actes irresponsables étaient prémédités par certaines parties de mauvaise foi dans l'intention de nuire à la réputation du secteur et de régler des comptes liés à des agendas et des desseins politiciens qui n'ont rien à voir avec la réalité des établissements pénitentiaires. 

Articles similaires

Newsletter :

Version desktop
Copyright © 2018 LEMATIN.ma