Éco Développement

La Société financière internationale, filiale de la Banque mondiale, et l'Autorité marocaine du marché des capitaux ont annoncé l’édition d’un guide complet sur les outils de financement de la durabilité, nouveaux instruments financiers visant à lutter contre les changements climatiques et à promouvoir l’inclusion sociale au Maroc.

Le nouveau guide édité par la Société financière internationale (IFC) et l'Autorité marocaine du marché des capitaux (AMMC) est une mise à jour du précédent guide sur les obligations vertes. «Ce nouveau guide illustre nos efforts continus pour encourager la finance verte à créer un avenir plus inclusif pour tous, promouvoir le développement durable et aider à la création d’un centre financier régional en soutien aux objectifs du Royaume», a déclaré Nezha Hayat, présidente de l'AMMC, citée dans le communiqué de l'IFC. Ce dernier rappelle que les obligations durables permettent le financement de projets qui ont un impact sur le changement climatique et un impact social. Ainsi, ces émissions d’obligations peuvent aider les microentreprises à accéder à des financements ou encore permettre à des entreprises appartenant à des femmes de trouver un soutien financier. En plus de promouvoir l'inclusion financière et le progrès socio-économique, elles peuvent également financer des projets d’infrastructures et de services essentiels tels que la santé, l'éducation ou encore le logement social. «L’objectif d’IFC est de développer davantage le marché des capitaux au Maroc afin de favoriser l'inclusion sociale et soutenir l’essor de l'économie verte dans le pays», a précisé Xavier Reille, le directeur d’IFC pour la région Maghreb. L’IFC a émis 15 obligations sociales dans cinq devises différentes pour un volume total de 917 millions de dollars. En 2017, le marché mondial des obligations vertes a atteint 155 milliards de dollars, soit une augmentation de 64% par rapport à l'année précédente. 

Articles similaires

Newsletter :

Version desktop
Copyright © 2018 LEMATIN.ma