Éco Développement

L'Association mondiale du ciment s'attelle à l'élaboration d'un plan d'action sur les changements climatiques qui sera publié en septembre prochain, et se concentrera sur des actions tangibles pour la transition vers une activité sobre en carbone. L'industrie du ciment représente entre 5 à 6% des émissions mondiales de gaz à effet de serre.

«Pour chaque tonne de ciment produite, le procédé libère environ une tonne de dioxyde de carbone», a fait savoir la World Cement Association  (WCA) qui a tenu son forum consacré au changement climatique. Selon la Convention-cadre des Nations unies sur le climat, l'industrie du ciment représente 5 à 6% des émissions mondiales de gaz à effet de serre. Ses actions sont essentielles pour atteindre l'objectif central de l'Accord de Paris qui vise à limiter le réchauffement climatique entre 2 et 1,5°C. Cependant, le forum a permis de constater que les technologies permettant de limiter les émissions de CO2 «sont adoptées trop lentement», souligne la WCA dans un communiqué dans lequel elle exhorte ses membres à redoubler d'efforts pour adopter de nouvelles technologies rapidement et à grande échelle afin de réduire leurs émissions de CO2 afin de lutter efficacement contre le changement climatique. Les technologies actuellement utilisées ne permettent de réaliser que 50% des économies des émissions de CO2 nécessaires pour atteindre l'objectif de l'Accord de Paris. L'Association mondiale du ciment s'attelle à élaborer un plan d'action sur les changements climatiques qui sera publié en septembre prochain, et se concentrera sur des actions tangibles pour la transition vers une activité sobre en carbone qu'il est possible de réaliser en adoptant des énergies moins polluantes. La Convention-cadre des Nations unies sur le climat cite l'exemple de Heidelberg Cement qui réduit ses émissions nettes de CO2 de 22% à 598 kg de CO2 par tonne de ciment produit entre 1990 et 2016. 

Articles similaires

Newsletter :

Version desktop
Copyright © 2018 LEMATIN.ma