Éco Entreprise

Le numéro deux mondial de la restauration collective et des services prépayés Sodexo maintient ses objectifs de croissance pour 2018, malgré un ralentissement au troisième trimestre. Celui-ci est lié à la faiblesse persistante de ses services dans les secteurs de la santé et de l’éducation en Amérique du Nord, selon Reuters.
La performance du trimestre précédent reste tout de même supérieure aux attentes des analystes, qui prévoyaient en moyenne une croissance interne de 0,7%. «Les principales mesures que nous avons identifiées pour améliorer la performance à court terme et stimuler la croissance à plus long terme sont en cours de déploiement dans l’ensemble de l’entreprise», a souligné Denis Machuel, directeur général de Sodexo.
Le groupe anticipe une croissance organique comprise entre 1 et 1,5%, et une marge d’exploitation autour de 5,7% sur l’ensemble de l’année 2018. 
En revanche, Sodexo avait lancé un avertissement sur ses résultats en avril dernier. Raison : faiblesse persistante de ses activités en Amérique du Nord. 
Hier dans la matinée, l’action Sodexo grimpait de 5,62% à 87,54 euros, enregistrant sa plus forte hausse en séance depuis novembre 2015 et la meilleure performance du Cac 40 à +0,72%. 
Rappelons que Sodexo, également présente au Maroc, est une multinationale française qui a pour origine une petite entreprise fondée en 1892. En 1995, la société devient l’un plus gros fournisseurs mondiaux de services de restauration collective pour toutes les formes d’entreprises. Entre 1971 et 1978 Sodexo s’étend en France et à l’international, d’abord en Belgique puis en Afrique et finalement au Moyen-Orient. Après son introduction à la Bourse de Paris, le groupe continue son expansion en Amérique, Japon et Russie. 

Articles similaires

Newsletter :

Version desktop
Copyright © 2018 LEMATIN.ma